Sécurité frontalière : L’Angola et la RDC en discussion

0 27

À l’ouverture de cette rencontre, le commissaire général Paulo de Almeida, chef de la Police nationale angolaise a indiqué que les crimes et les incidents survenant dans les zones frontalières étaient une source de préoccupation. Il a fait également cas de l’immigration clandestine, de la contrebande de carburant, de diamants, de drogues et de médicaments, le trafic d’être humains ou encore le braconnage.

Banniere carrée

Les deux États devraient tout faire pour arrêter la saignée, en réprimant cette criminalité car celle-ci affecte la stabilité politique, économique et sociale des deux pays voisins.

Par ailleurs, appréciant l’état des relations entre les deux pays, le porte-parole de la délégation congolaise, Louis d’Or Ngalamulume, a assuré que les deux pays s’efforçaient chacun de maintenir la sécurité à leurs frontières. Il faut dire que des actes juridiques ayant trait à la sécurité et à la coopération devraient être signés au terme de la rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!