Transition au Mali : La CEDEAO conditionne la levée des sanctions

0 39

Lors du sommet tenu ce mardi 15 septembre 2020 sur la crise malienne, les dirigeants de la CEDEAO ont rejeté les plans de la junte pour la conduite de la transition au Mali.

Les chefs d’État de l’organisation sous-régionale ont alors exigé de la junte, la nomination rapide d’un président et d’un premier ministre civils pour diriger la transition.

Banniere carrée

Les nombreuses propositions présentées par Assimi Goïta, le leader de la junte ont été rejetées. La levée de l’embargo et des sanctions économiques infligées au pays sont conditionnées par l’acceptation de la junte de nommer des civils pour gérer la transition.

Ici, le communiqué compte rendu de ce Sommet

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!