Insecticide-coton de mauvaise qualité au Bénin : Les mises en garde du ministre Dossouhoui

0 19

C’est à travers un communiqué que le ministre Gaston Dossouhoui a lancé un avertissement aux auteurs et complices de ce forfait. Selon le communiqué, c’est en complicité avec une entreprise étrangère que des individus procèdent à la mise en place parallèle d’un insecticide pour tromper la vigilance des producteurs de coton.

Pour l’autorité ministérielle, la mise en place parallèle de ce produit en lieu et place du Thalis 112 EC, produit légalement reconnu et recommandé, viole gravement le cadre réglementaire de la fourniture des intrants dans la filière coton et compromet dangereusement la gestion des ravageurs du cotonnier.

Banniere carrée

Gaston Dossouhoui prévient qu’en cas de récidive, les auteurs et complices subiront la rigueur de la loi. Aussi a-t-il rappelé que seule la Société pour le développement du coton (Sodéco) est compétence pour livrer des intrants agricoles au profit de la filière coton et invite les acteurs de cette filière notamment les producteurs à la vigilance et à dénoncer les auteurs et complices de cette pratique.

Par ailleurs, les directions départementales du ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche sont instruites à l’effet de faire respecter les dispositions légales en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!