Campagne de dénigrement de l’entreprise du Burkinabé Bonkoungou: Faux! Ébomaf est clean

0 35

Connue pour sa notoriété en matière de construction d’infrastructures routières, l’entreprise Ebomaf est depuis peu victime d’une campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux. Dans le viseur des détracteurs se trouve le  Projet de construction et de bitumage de la route Cococodji-Hevié-Ouèdo-Calavi Kpota dont l’entreprise a été adjudicataire. Au dire des responsables, le taux d’exécution physique du chantier est de 76,20%. De ce fait, il ne reste visiblement que 5 km en travaux de terrassement chaussée bitume.

Banniere carrée

 Importantes précisions

Attachée à son image, l’entreprise Ebomaf a donné des détails sur les différents chantiers. Pour preuve, le premier tronçon long de 9 km Cococodji-Hevié-Ouèdo a été bouclé et 7 km du second tronçon Ouèdo-Calavi Kpota long de 12 km a été également bouclé. Donc, sur les 21 km contractés, Ebomaf a déjà libéré 16 km de route. Tout ceci montre et prouve à suffisance que chaque jour, Ebomaf s’attelle à boucler le reste des 5 km malgré la non-libération de l’emprise par les réseaux. En effet, dans la traversée du marché de Togba,  le réseau Sbee n’est pas encore déplacé du côté droit de la route en partance de Ouèdo pour Calavi. Par contre,  le côté gauche est libéré et Ebomaf a déjà réalisé les travaux de terrassement chaussée. Ce qui permet le soulagement des usagers pour la traversée du pont de Togba. Du PK 18 jusqu’au PK 21 côté gauche,  c’est-à-dire du début des pavés jusqu’au carrefour Kpota,  le nouveau réseau de la SBEE est implanté, mais l’ancien est toujours dans l’emprise des travaux, empêchant Ebomaf de réaliser les travaux. Toutefois sur cette traversée de route,  Ebomaf est à pied d’œuvre pour la réalisation des caniveaux où elle se retrouve bloquer par des poteaux de la Sbee sur tout le linéaire. Du PK 14+500 au PK 21 côté droit, c’est-à-dire du carrefour Assrossa en passant par Tokan, carrefour Aîtchédji jusqu’au carrefour Kpota, là également le non-déplacement des réseaux Sbee et Soneb entrave énormément les travaux. Néanmoins, Ebomaf s’efforce toujours de travailler dans ces zones jonchées de poteaux et de conduite d’eau au grand bonheur de la population. Au vu de toutes ces  précisions, Ebomaf est à pied d’œuvre pour boucler le reste des 5 km malgré les difficultés liées au non-déplacement des réseaux et à en croire les populations et même les autorités locales et communales, Ebomaf est la panacée par ces temps de pluies autrefois difficiles de traverser. Par ailleurs, il faut noter également que les travaux du déplacement de ces réseaux freinent actuellement l’élan et en réduisent de manière drastique la cadence des travaux qui ont été préfinancés par le Patron du Groupe Ebomaf en raison de son attachement aux idéaux du gouvernement de la rupture.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!