Réformes dans le secteur universitaire : Aurélie Adam Zoumarou échange avec les étudiants de Parakou

0 35

L’année 2016, clarifie Aurélie Adam Soulé Zoumarou a été exclusivement pour le gouvernement de Patrice Talon, une année ayant permis de faire l’état des lieux sur l’ensemble des éléments sur lesquels il faut agir pour le développement du Bénin. Cet état des lieux, a poursuivi le ministre de l’Economie numérique et de la Digitalisation, a permis de faire de grandes réformes, selon l’ABP. Toutefois, au cours de cette même année, souligne-t-elle, des actions prioritaires ont été également menées.

L’année 2017, martèle Aurélie Adam Soulé Zoumarou a été pour le gouvernement de la rupture, une année des études. Pour faire de bonnes études, il faut de bonnes expertises, d’où la recherche de bonnes expertises, a-t-elle justifié.

En 2018, explique-t-elle de grands travaux ont démarré dans plusieurs secteurs. De la mise en place du Conseil national de l’éducation (CNE) à la restructuration de la carte universitaire en passant par la mise en place du système de E-learning, le ministre Aurélie Adam Soulé a passé au peigne fin les réalisations du gouvernement du président Patrice Talon.

Banniere carrée

Dans le secteur du boutique, des réformes ont permis de mettre en place le code du numérique, le projet de développement des infrastructures numériques par l’extension de fibre optique.

Des salles multimédias ont été mises en service dans plusieurs collèges et universités du Bénin, a-t-elle énuméré. Le ministre a aussi évoqué la mise en place du réseau béninois de l’éducation et de recherches avec 100 points d’accès Wifi gratuit à l’Université de Parakou.

Tout en saluant les efforts du gouvernement, les étudiants ont émis plusieurs doléances dont entre autres le payement des frais de mémoire aux étudiants ayant soutenu, la construction d’une seconde salle numérique.

Les éclaircissements apportés par le ministre, le recteur et le maire de Parakou ont permis aux étudiants de mieux comprendre les réformes entreprises par le gouvernement de Patrice Talon au Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!