En défenseuse de la démocratie sur Facebook : L’He Sèdami Fagla, dans une boue puante de critiques 

0 33

Les sorties publiques, les interventions dans les médias classiques et même les écrits via les nouveaux médias de la députée captivent les attentions. Tous les ingrédients sont réunis dans chacun des actes qu’elle pose pour déclencher la colère des internautes. Après l’épisode des injures contre un policier lors des communales du 17 mai 2020 et le mauvais choix des mots pour dire que le Chef de l’État devrait faire un second mandat, la députée Sèdami Medegan Fagla se retrouve au cœur d’une nouvelle actualité moins plaisante. Dans une tribune publiée sur sa page Facebook et intitulée “Pensée d’une africaine engagée pour la pérennité de la démocratie”, Sèdami Medegan Fagla a pris au col les artisans des discours qui peignent en noir les réformes politiques en cours au Bénin. La tribune dont elle s’est fendue met aussi en avant ses talents de défenseuse de la démocratie béninoise. À l’en croire, le Bénin ne vit pas aux couleurs d’une dictature comme le soutiennent certains. Dénonçant une tentative de manipulation de la jeunesse africaine et de la jeunesse béninoise, Sèdami Medegan Fagla oppose aux opposants du régime de la rupture la maturité du peuple. Mais la députée Sèdami Medegan Fagla était loin de s’imaginer que sa tribune allait être le robinet d’ouverture des critiques les plus acerbes contre sa personne. Depuis la publication de cette tribune de défense de la démocratie béninoise, Sèdami Medegan Fagla est devenue le « cabri de méchoui des internautes » le mercredi dernier. Couverte de honte à travers des commentaires qui remettent en cause son doctorat, son titre “d’élue du Bénin” et sa lucidité, Sèdami Medegan Fagla a été noyée dans une boue puante de critiques. La toile s’est enflammée contre elle. Dans le fil des commentaires, il est difficile de trouver des écrits confortatifs vis-à-vis de la députée. Une fois encore, Sèdami Medegan Fagla a apparemment mal dosé sa communication politique qui malheureusement se révèle être son talon d’Achille.

 

La foire des extraits de commentaires critiques

 

Banniere carrée

« Votre grille d’analyse n’est point dénudée d’oripeaux partisans. Votre propos est truffé de vacuité. Le texte manque d’homogénéité, manque de concordance et rate sa cible. Ne soyez point effarouchée si la majorité de vos abonnés crie haro sur votre baudet. C’est le peuple qui parle !

Je me départis des propos désobligeants et excessifs de certains, toutefois, j’ose vous faire remarquer que “la démocratie” dont vous rêvez n’est qu’un chienlit. Prenez surtout la peine de lire les commentaires. Il n’y a pas que de l’émotion et la haine. Des vérités s’y couvent! », a écrit un internaute. Un autre, outré par la ligne de lecture de la députée Sèdami Medegan Fagla, écrit: « J’ai parcouru les commentaires sans aucun qui vous accorde son crédit. Preuve que Madame vous devriez vous taire ». Et à un autre internaute de s’exclamer : « La honte tout simplement. » Alors qu’un internaute s’exclamait « Quel dommage ! », un autre réagissant à la tribune de la députée Sèdami Medegan Fagla écrit : « Apprendre à communiquer en politique : Le Dr Sedami Medegan Fagla, actrice dans la rubrique amateur-politique, traite de “plantes déjà desséchées par la rigueur du nouveau climat politique”, les oubliés, les lynchés, les discriminés des deux élections mal organisées (…)”. Les critiques ont été virulentes à l’égard de la députée. Aucun cadeau n’a été fait par les internautes: ” Qu’il est nauséabond de vous entendre dire à la face du monde, clamer sans remord que vous êtes “élue du Bénin”, 12 millions d’habitants (…)”; ” chère “élue”, soyez humble dans vos sorties hasardeuses qui ne profitent en rien à la jeunesse béninoise qui peine à vous connaître positivement” ; ” L’obstacle, c’est les gens comme vous, intellectuels bardés de diplômes qui finalement devenez un poids pour le pays. Sinon, c’est aussi à l’école on vous a appris à tricher?”; ” L’hypocrisie est un des fléaux qui gangrène notre tissu social et tant qu’on se cachera derrière “sœurs et frères d’Afrique” pour parler aux Béninois, c’est que cette “élue” n’a effectivement aucune base électorale, aucune culture politique, aucun recul “; ” Sapristi! Notre “élue”, tout ébahie, se dit surprise face au recul démocratique observé dans le pays depuis 2016, madame l’élue, il y a le peuple béninois, cette jeunesse-là que vous redoutez. Nous ne sommes pas bien méchants ici au Bénin. Mais pour l’amour de notre bien commun, arrêtez de nous narguer. »

Ces extraits des commentaires faits par les internautes renseignent sur le niveau de dédain vis-à-vis de la députée Sèdami Medegan Fagla. Et là-dessus, elle devrait tirer toutes les leçons et mieux soigner sa communication en tenant compte du contexte politique béninois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!