2e édition du prix d’excellence « Gandaho Thierry »: 7.500.000 FCFA millions distribués aux meilleurs des examens nationaux

1 35

La 2e édition de la remise du prix d’excellence « Gandaho Thierry » a eu lieu hier 22 octobre 2020 à Azalaï hôtel de Cotonou en présence de la ministre de l’Enseignement supérieur Éléonore Ladékan Yayi. Un évènement initié par la fondation « Gandaho Thierry » au cours duquel plus de 7 millions de francs CFA et des attestations ont été remis aux 5 premiers du Bénin au Baccalauréat et au Certificat d’études primaires (Cep) session de juillet 2020.

 

 

Un million (1.000.000) F Cfa aux 5 premiers au Bac et deux cent cinquante mille (250.000) F Cfa aux premiers du Cep session de juillet 2020, c’est ce que la fondation « Gandaho Thierry » a décidé de faire cette année pour récompenser le mérite et promouvoir l’excellence en milieu scolaire. Crise sanitaire mondiale oblige, les organisateurs ont choisi de remettre des enveloppes financières aux apprenants qui sont sortis meilleurs aux examens nationaux plutôt que de les faire voyager, comme c’était le cas à la première édition.

En présentant la fondation « Gandaho Thierry » et les activités qu’elle mène, Abdel Khader Achirou a fait savoir que ce prix d’excellence a été initié pour susciter une saine émulation au sein de la communauté scolaire. Il rappelle que pour la première édition en 2019, les cinq (5) premiers au Bac ont bénéficié d’un voyage tout frais compris d’une semaine à Paris en France. Ils y ont eu l’occasion de visiter de nombreux sites touristiques et en ont gardé de très bons souvenirs. Abdel Khader Achirou précise par ailleurs que la fondation« Gandaho Thierry » dont il est membre soutient également les artisans pour des stages de perfectionnement à l’étranger. Elle prévoit une série d’actions sociales les semaines à venir pour apporter de la joie dans les cœurs des populations.

 

Le développement commence par l’éducation

 

Banniere carrée

Dans son discours, Thierry Gandaho, président de la fondation qui porte son nom, a expliqué les raisons qui motivent ce prix d’excellence. « J’ai décidé d’intervenir dans la promotion de l’excellence, notamment dans le secteur de l’éducation, car c’est dans ce secteur que commence le développement. Aucun pays au monde ne peut se développer sans un secteur éducatif performant », a laissé entendre ce Béninois de la diaspora qui nourrit de nobles ambitions pour son pays. Il a exhorté les lauréats à maintenir le cap pour la suite de leurs études. En s’adressant aux parents des lauréats, Thierry Gandaho leur a rappelé que dépenser pour l’école, c’est le meilleur investissement pour la vie. Le représentant du ministre des Enseignements maternel et primaire a quant à lui salué cette heureuse initiative. Le député Rachidi Gbadamassi venu spécialement de Porto-Novo pour soutenir l’évènement, a félicité son promoteur qui, à l’en croire est un exemple pour la jeunesse béninoise. Il s’engage à accompagner cette initiative qui promeut l’excellence.

 

Eléonore Yayi témoigne sa reconnaissance

 

En procédant au discours officiel de cette remise de chèques et d’attestations aux meilleurs élèves, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a remercié et félicité le président de la fondation « Gandaho Thierry » pour cette magnanime contribution à la promotion de l’excellence. L’autorité a encouragé Thierry Gandaho à continuer dans cette dynamique en multipliant de telles initiatives. « Je veux vous rassurer de ce que je ferai un agréable devoir de rendre compte au président de la République Patrice Talon », a poursuivi la ministre de l’Enseignement supérieur qui, à la surprise générale, a décerné un prix spécial dont le contenu n’a pas été dévoilé au président de la fondation « Gandaho Thierry ». Eléonore Ladékan Yayi n’a pas manqué de remercier les enseignants, les parents pour leur investissement et féliciter les lauréats parce qu’ils se sont fait remarquer par leurs résultats. Rappelons que les premiers au Cep et au Bac 2020 s’appellent respectivement Triomphe Eliel Godogoe et Junior Patrick Hounkpè, tous venant des établissements de la commune de Lokossa dans le Mono.

1 commentaire
  1. sehonou kegbedji felix dit

    Ne soyez pas fatigué de faire les mêmes choses tous les jours, lorsque le succès vous frappera, vous vous souviendrez que cela en valait la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!