2.500 milliards pour la Loi de finances exercice 2021: Les députés valident un budget aux couleurs sociales

0 171

Les parlementaires ont posé hier mardi 8 décembre 2020 un acte de grande portée : le vote à l’unanimité des députés présents de la loi des finances exercice 2021. D’un montant de 2.452.192.000.000 F CFA mis à la disposition du Gouvernement pour sa politique dans différents domaines. Ce budget est fortement axé sur le volet social.

Banniere carrée

Cette séance conduite par le président de l’Assemblée nationale Louis Gbehounou Vlavonou a connu la présence de certains membres du gouvernement comme le ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané et le ministre de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni ainsi que leurs collaborateurs.

Plusieurs mesures sociales figurant dans ce projet de Loi de Finances adopté ont été déclinées dans le rapport de présentation de ladite loi. « Après quatre années de réformes et de consolidation des bonnes pratiques de gestion des finances publiques, le Gouvernement poursuit et renforce à travers le budget de l’État pour la gestion 2021, les stratégies et mesures d’amélioration des conditions de vie des populations en général, et d’assistance aux couches les plus vulnérables en particulier. L’engagement du Gouvernement en faveur du social à travers un modèle en perpétuelle amélioration depuis 2016, s’est renforcé dans le projet de budget de l’Etat pour la gestion 2021. Ceci, en raison, entre autres, des répercussions négatives de la pandémie de la Covid-19 sur les couches sociales déjà fragiles et dans les domaines d’activités des artisans. L’évolution en volume des efforts financiers de l’État en faveur du social illustre la détermination du Gouvernement à donner du sens au renforcement des services sociaux de base et au développement équilibré et durable de l’espace national, portée par les axes 6 et 7 du Programme d’Action du Gouvernement (PAG 2016-2021) ». Aussi est-il indiqué dans le document que : « Dans la réalité, les fonctions de l’État qui adressent cette ambition du Gouvernement, en l’occurrence les fonctions santé et protection sociale, protection de l’environnement et assainissement, loisirs, sports et culture, affaires économiques et équipements, l’éducation, etc., cumulent une part importante des crédits ouverts au budget de l’État pour la gestion 2021. Pour l’année 2021, les ressources décaissées au profit de ces fonctions représentaient 47,24% des prévisions de dépenses du budget général contre une moyenne de 27,5% entre 2016 et 2019 et une estimation de 43,4% attendue pour l’année 2020 ».
Hormis la poursuite en 2021 des actions/mesures phares de la gestion 2020, à l’instar du programme national d’alimentation scolaire intégré, de la consolidation depuis 2016 des mesures de gratuité dans le domaine de la santé, du nouveau programme d’allocations universitaires au profit des non secourus et non boursiers de la première année, de la gratuité des frais de scolarité, du maintien des mesures incitatives dans maints domaines, de nouvelles mesures portant l’ambition sociale du Gouvernement au titre de la gestion 2021 sont introduites au budget de l’État, gestion 2021 dans plusieurs domaines. Il s’agit par exemple pour ce qui concerne le secteur de la santé, de l’élargissement du paquet des vaccinations gratuites à la méningite et à l’hépatite qui intègre dès l’année 2021, le cycle régulier des campagnes de vaccination. On peut aussi retenir comme mesures sociales : La poursuite de la mise aux normes des espaces publics de protection sociale dans les communes ; l’opérationnalisation du projet « Assurance pour le Renforcement du capital Humain » ; la réforme de la modernisation du système d’identification des personnes ; Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030 : des projets structurants pour anticiper la réalisation de l’accès universel à l’eau potable aux populations ; renforcement de la politique d’accès à l’éducation pour tous : la consolidation du programme intégré d’alimentation scolaire ; un programme spécial d’emploi au service de l’entreprise et de l’entrepreneuriat ; des solutions numériques pour garantir la poursuite des enseignements dans les universités publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!