Journée Béninoise de la SFI du Groupe de la Banque Mondiale : le développement du secteur privé au cœur des travaux

0 54

La salle Baobab du Novotel Hôtel de Cotonou a abrité ce vendredi 13 mai 2022, les travaux entrant dans le cadre de la Journée Béninoise de la Société Financière Internationale (SFI) du Groupe de la Banque Mondiale. Plusieurs personnalités ont répondu présents à ce grand rendez-vous. Il s’agit entre autres, du Directeur Régional de la SFI Aliou Maïga ; du Manager ” country ” de la Banque Mondiale Atou Seck ; du Vice-président Régional de la SFI Sergio Pimenta ; du ministre d’État chargé de l’Économie et des Finances Romuald Wadagni (Gouverneur du Groupe de la Banque Mondiale pour le Bénin).

« La Société Financiêre internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale
institution de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. Elle est active dans plus de 100 pays et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et de débouchés dans les pays en développement » c’est en ces mots que le Directeur Régional de IFC a présenté la SFI d’entrée des travaux de la journée. Il faut préciser que l’IFC est présente au Bénin depuis 1999, où elle investit dans des entreprises et des projets porteurs de transformations et où elle fournit des services de conseil au gouvernement et au secteur privé. L’institution travaille de commun accord avec les autorités nationales pour améliorer le climat des affaires afin que le secteur privé puisse prospérer. Pour sa part, le manager ” country ” de la Banque Mondiale explique que le secteur public joue un rôle important mais in fine c’est le secteur privé qui crée l’emploi. Se référant au football Atou Seck laisse entendre « C’est le secteur public qui crée le penalty, mais c’est le secteur privé qui marque le but » alors, l’homme souhaite une synergie d’action avec le gouvernement afin d’encourager le secteur privé à innover et créer encore plus d’emploi pour l’épanouissement des populations. D’où le Vice-président Régional de l’IFC dira qu’il est important de donner des opportunités au secteur privé afin de lui permettre de contribuer au développement du Bénin.

Banniere carrée

Dans son discours d’ouverture des assises, Romuald Wadagni a rappelé les efforts fournis par le gouvernement pour faciliter la création de richesses au Bénin notamment les lois sur le travail, la fiscalité et le foncier etc. Selon le ministre d’État chargé de l’Économie et des Finances, l’objectif de cette journée pour le secteur privé, c’est réfléchir ensemble sur comment avoir accès à un financement adapté au projet que l’on a en face. Pour Romuald Wadagni, la SFI est le partenaire privilégié pour atteindre ses objectifs. « nous sommes au début d’une belle aventure » a-t-il laissé entendre.

Abbas T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!