Visite des marchés Tokplégbé, Pk3 et Midombo: les travaux presque achevés, des équipements marchands modernes bientôt disponibles

0 56

La visite des marchés urbains en construction entamée vendredi dernier par une délégation conduite par le ministère du Cadre de Vie au profit des usagers s’est poursuivie hier mardi 31 mai 2022. Au total, trois sites ont été visités et présentés aux responsables des marchés. Il s’agit des marchés de Tokplégbé, Pk3 et Midombo.

Sur le site de Tokplégbé, les travaux sont quasiment terminés. Séduits par les équipements urbains marchands érigés sur les lieux, les bonnes dames n’ont pas tari d’éloge envers le chef de l’État. Le marché compte au total 293 étals, 28 boutiques, 6 restaurants, un monte-charge pour faire monter et descendre les marchandises, une chambre froide, une infirmerie, un local pour les déchets, des toilettes, etc. Tout en remerciant le président Talon pour le joyau, les vendeuses du marché ont formulé quelques doléances. « Talon est un homme de parole. Il nous l’a promis et a effectivement tenu parole. Sincères remerciements à lui. Toutefois on aurait souhaité qu’on nous revoie la peinture et même trouver d’espaces pour les meuniers dans le marché », a laissé entendre Jeanne Kintonou, responsable du marché Tokplégbé. Elle sera appuyée par le C.A du premier arrondissement Arlette Bello Saïzonou qui a également remercié le président Talon pour la qualité de l’ouvrage.

Banniere carrée

La délégation s’est ensuite rendue à Pk3 où l’attendaient le DG Sogema Armand Gansè accompagné des femmes du marché Dantokpa et les Ibos de Missèbo. Ce marché qui s’étend sur plus de 3 ha est en effet l’un des plus grands de Cotonou où sera délocalisé le marché de friperies “Missèbo”. Le cabinet d’architecture Triumphus chargé des travaux de construction du marché a présenté les lieux aux visiteurs. Ce marché de 2 blocs de types hall comprend environ 1700 étals, 270 boutiques en périphériques, 2 blocs administratifs, une salle d’urgence, 24 restaurants, un grand espace pour le déchargement des marchandises, etc. Prenant la parole, le DG Sogema a remercié le chef de l’État au nom des femmes du marché et des usagers de Missèbo. Il a promis aux usagers que tous seront relogés dans le marché comme cela se doit. « Personne ne sera laissé de côté », a-t-il précisé. Cap a été mis par la suite sur le site de Midombo. Le constat est le même. Les travaux sont presque achevés. Ce marché est en 3 blocs A, B et C avec 421 étals, 46 boutiques dont 12 restaurants. Vendeuses, forgerons et autres y seront installés au grand plaisir des populations.

Abbas Titilola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!