Uac: le gouvernement veut améliorer les conditions des étudiants

0 49

La cherté de la vie avec les produits de première nécessité qui coûtent les yeux de la tête n’a pas épargné les acteurs des universités nationales du Bénin. Selon sa poche et son statut, chacun d’eux a souffert des conséquences de cette crise. A la visite des autorités gouvernementales dans le cadre de la tournée d’explication sur la cherté de la vie, les acteurs des universités ne sont pas allés par quatre chemins pour exprimer leur ras-le-bol quant à leurs conditions sociales d’études et de travail. Quelques jours après, l’on est tenté de croire que le gouvernement de la rupture a fait montre de bienveillance à l’égard de nombre de leurs doléances.

Ce mercredi 1er juin 2022, les diverses doléances exprimées par les populations lors de la tournée d’explication sur la vie chère, ont alimenté les discussions entre les membres du gouvernement. S’agissant des acteurs des universités du Bénin, les conditions sociales pourraient connaître une nette amélioration dans les jours à venir.

Banniere carrée

Des décisions issues du conseil des ministres, il sied de notifier que les installations numériques prévues par la première phase de mise en œuvre du projet de Réseau Béninois d’Éducation et de Recherche (Rber) pourront être fonctionnelles avant la rentrée universitaire 2022-2023. Pour ce faire, la ministre du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Zoumarou, a été instruite par le conseil pour veiller à finaliser les tests d’effectivité des installations sur les 10 sites universitaires concernés. Son collègue de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Éléonore Yayi Ladékan, se chargera de faire rétablir les rations normales de restauration dans les différents campus universitaires. Selon le compte rendu, elle devra également prendre toutes les dispositions utiles pour le paiement du solde des primes de rentrée et des primes pédagogiques aux bénéficiaires. Avec ces différentes mesures, vivement que les fruits puissent tenir la promesse des fleurs dans un futur immédiat.

Nadine BEHANZIN

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!