Affaire “détournement de frais de mission d’un chauffeur à la DDESTFP/Collines” : la peine carcérale du Directeur Pamphile VIAYINON réduite à la Cour d’appel d’Abomey

0 86

Placé sous mandat de dépôt le jeudi 12 mai 2022 et condamné le mercredi 18 mai 2022 à 24 mois de prison, dont 12 mois avec sursis par le Tribunal de Dassa-Zoumé pour “abus d’autorité”, “trafic d’influence” et “détournement de frais de mission” d’un conducteur de véhicule administratif sous ses ordres, le DDESTFP Pamphile VIAYINON a obtenu ce mardi 28 juin 2022 à la Cour d’appel d’Abomey une réduction de sa peine. Il avait en effet interjeté appel de sa décision de condamnation prononcée par le Tribunal.

Ce jour, ils se sont rendus à la Cour d’appel d’Abomey, territorialement compétente pour connaître de l’affaire. À l’audience, la peine de condamnation de 24 mois, dont 12 mois ferme a été réduite à 6 mois avec sursis. Nos sources qui ont suivi les débats, rapportent que le détenu a été assisté par 2 avocats.

Banniere carrée

Des précisions autrefois apportées par les sources de Le Potentiel, le directeur départemental a détourné des frais de mission du chauffeur Roland Coovi Koussa. Ce dernier a choisi l’option judiciaire pour se faire entendre. Ainsi, il a déposé une plainte contre son “patron” pour “confiscation de ses frais de mission”, “abus d’autorité” et “menaces”.

Ces frais de mission confisqués par le Directeur Départemental des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (DDESTFP) étaient estimés à 944.500 Fcfa avant qu’il ne restitue 144.500 francs cfa le 8 avril 2022. Une restitution qui n’avait pas empêché la poursuite de la procédure judiciaire enclenchée.

Gaëtan D.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!