Administration territoriale dans le Mono: le préfet Bienvenu Milohin installe le conseil de supervision de Lokossa

0 55

Se basant sur la loi 2021-14 du 20 décembre 2021 portant code de l’administration territoriale, le préfet du département du Mono, Bienvenu Dêdêgnon Milohin a entamé la cérémonie d’installation de la commission de supervision sur son territoire de compétence. Ce mardi 06 septembre 2022, l’autorité préfectorale a installé le conseil de supervision de la mairie de Lokossa, un conseil composé du maire, de ses deux adjoints et des 4 présidents des commissions permanentes (commission affaires économiques et financières, commission affaires domaniales et environnementales, commission coopération et relations avec les institutions et commission affaires sociales, sportives et culturelles). Entre autres missions, le conseil de supervision aura à adopter le budget et le cas échéant ses modifications, l’organigramme et les manuel de procédure de la mairie, le plan de travail annuel proposé par le secrétaire exécutif et à assurer le contrôle de la gestion du secrétaire exécutif pour validation par le conseil communal.

« Nous sommes ici pour installer le conseil de supervision de Lokossa qui est un nouvel organe politique instauré par le code de l’administration territoriale », a commencé le préfet du département du Mono Bienvenu Milohin. Pour lui, le conseil de supervision un organe décisif car c’est le cœur de la réforme territoriale. « C’est le pont entre l’organe politique suprême qu’est le conseil communal et l’organe exécutif (Secrétaire Exécutif) » a ajouté le préfet du Mono. Il a insisté que le conseil de supervision est le cœur de la réussite de la réforme puisqu’il se positionne comme un organe central qui veille à ce que les orientations fixées au niveau du conseil communal soient traduites en réalité à travers les documents de planification. « la commune de Lokossa est désormais entrée dans la réforme et il n’y aura plus de place à l’improvisation. Chaque acteur doit rester dans son couloir et jouer pleinement rôle » a conseillé le préfet Milohin.

Banniere carrée

Pour un conseil de supervision qui doit désormais examiner les rapports d’activités et les rapports annuels performance du SE, autoriser les conventions d’importance significative autres que les marchés publics à passer par le SE, délibérer sur les projets d’actes de gestion des propriétés foncières et des domaines de la commune, approuver le règlement intérieur de la mairie proposé par le SE et la grille de rémunération du personnel de la mairie si elle n’est autrement fixée par les dispositions légales ou réglementaires, le maire de Lokossa, président du nouveau conseil en mesure la portée. « Aujourd’hui est un jour important dans l’évolution de la mise en exécution des réformes de la décentralisation au Bénin et dans la commune de Lokossa. Le conseil de supervision est une des institutions de la commune pour son fonctionnement » a précisé Gervais Hounkpè-Houénou, maire de Lokossa. Heureux de savoir que le conseil de supervision sera opérationnel pour le bon fonctionnement de l’administration communale, l’édile de Lokossa salue les réformes du gouvernement Talon.

A. A

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!