Conférence mondiale de l’Unesco sur les politiques culturelles : Abimbola expose les clés du succès du Bénin au Mexique

0 53

Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, Jean-Michel Abimbola a présenté ce jeudi 29 septembre 2022, au Mexique, la politique culturelle du Gouvernement béninois qui s’est traduit en 2021 par le retour de 26 trésors royaux pillés lors de la période coloniale. C’était à l’occasion de la conférence mondiale de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco) sur les politiques culturelles et le développement durable (Mondiacult 2022).
Après le coup d’envoi de Mondialcult 2022 donné ce mercredi en présence de 150 Ministres de la culture venus de partout, place a été faite ce jeudi 29 septembre, aux interventions des autorités ministérielles présentes. Invité pour le deuxième panel au milieu de ses pairs de l’Albanie, de l’Equateur, des Philippines, de la Tanzanie, de Yemen, etc, le Ministre béninois en charge de la culture a focalisé son intervention sur la question de la restitution aux peuples, de leurs biens culturels témoins de leur histoire et de leur grandeur. « Les pillages et le trafic illicite de biens culturels sont préjudiciables à la dignité des peuples et réduisent les marges de manœuvre du progrès social et économique. C’est là la pertinence de notre combat pour le droit culturel des peuples qui passe par la préservation et la conservation du patrimoine culturel, trame de la nouvelle politique culturelle du Bénin », a-t-il fait remarquer. Cette politique culturelle, rappelle-t-il, s’inscrit en droite ligne des dispositions des instruments internationaux tels que les Conventions 2005 et 1970 de l’Unesco et la Convention d’Unidroit. C’est en poursuivant dans cette logique que le Bénin a voté la loi portant protection du patrimoine culturel en République du Bénin qui comporte d’importantes mesures pour faire face aux nouveaux défis, avec à la clé le renforcement du cadre institutionnel de gestion du secteur muséal et patrimonial et la création de la Réunion des Musées Publics. Il a également mis un accent sur l’ambition de l’Exécutif béninois de faire de la culture et du tourisme une véritable filière de développement économique, créatrice de richesses et d’emplois, et de rayonnement à l’international, à partir de son riche potentiel culturel et touristique.
Aux dires du ministre Jean-Michel Abimbola, la restitution par la France de 26 trésors royaux a été le premier facteur illustratif de la cohérence entre la stratégie de développement du Bénin et les dispositions des instruments internationaux de l’UNESCO. Il a partagé avec la communauté mondiale réunie à Mexique, le secret du succès de cette restitution historique, notamment toute l’énergie déployée par le Gouvernement du Président Patrice Talon sans occulter ses retombées pour le pays. Il a pour finir, salué l’accompagnement permanent de l’UNESCO à travers l’organisation des cadres de réflexion et d’échanges à l’instar de MONDIACULT 2022. Elle offre ainsi, a-t-il argumenté, l’occasion d’inscrire la préservation du patrimoine culturel et la restitution ou le retour des biens culturels, au rang des grandes priorités à l’horizon 2030. Rappelons que cette conférence mondiale sur les politiques culturelles prend fin ce 30 septembre.

Banniere carrée

Source : PFCOM/MTCA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!