Utilisation des barbelés électriques comme moyen de protection : nécessité de contrôler la pratique au Bénin

0 79

Cotonou à l’instar des grandes villes du continent se modernise . Ce développement spectaculaire est matérialisé par la construction des infrastructures de dernière génération y compris des bâtisses de haut standing. Cette modernisation a engendré des effets pervers comme le vol, le banditisme de grand chemin. Pour protéger leur concession des invités indésirables et surtout nocturnes, beaucoup de propriétaires ont adopté l’installation des barbelés électriques placés tout autour des concessions. Cette pratique existait depuis mais est devenue très fréquente ces dernières années au point où les plus prudents se demandent si tous les propriétaires reçoivent réellement l’autorisation avant d’installer un tel dispositif car ce dernier est responsable des cas d’électrocution effroyables.

Banniere carrée

C’est devenu un effet de mode à Cotonou et pratiquement dans les grandes villes du Bénin. Les grillages électriques se dressent comme un drapeau tout en haut des nouveaux logis et parfois des anciens . Selon Claude GUEDEGBE, un ingénieur électrique en service au Centre d’études en Ingénierie Électrique d akassato dans la commune d’Abomey -calavi, le Bénin dispose d’une loi qui régie de façon formelle et stricte l’installation des barbelés électriques autour des maisons. L’installation doit recevoir au préalable l’autorisation du ministère de l’intérieur sans oublier aussi l’accord des autorités compétentes de la commune de compétence car la vie humaine au delà de tout est sacrée même celle des divorcés sociaux. En plus de cette disposition légale, tout installation de ce dispositif contraint le propriétaire des lieux à installer un enseigne lumineux qui indique surtout la nuit que les barbelés sont électriques d’où le risque d’électrocution.
On peux installer de simples barbelés , dans ce cas les différentes autorisations ne sont pas nécessaires conclut l’expert. On se demande alors combien de nos compatriotes ont réellement reçu cette autorisation avant l’installation de leur dispositif électrique ! Les autorités compétentes doivent penser à encadrer cette pratique en vogue dans le pays pour vérifier si les installations électriques sont au normes et affichent les enseignes lumineux afin d’éviter les pertes en vies humaines car parfois le courant qui traversent ces fils peuvent provoquer des incendies et des cas de court circuit dans les bâtiments si le dispositif est défaillant avertit l’expert en électricité.

Euloge V. ATINDEHOU.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!