Affrontements meurtriers au Tchad : des dizaines de morts déjà dénombrés, Déby et Kebzabo refusent de démissionner

0 68

Le Tchad est à feu et à sang. Selon les informations de RFI, de violents affrontements ont eu lieu à Ndjamena la capitale du pays ce jeudi 20 octobre entre les forces de l’ordre et des manifestants qui s’opposent à la prolongation de la période de transition. Le bilan humain provisoire est bien lourd. Une situation qui a obligé le chef du gouvernement Saleh Kebzabo à décréter un couvre-feu dans quatre villes (Ndjamena, Moundou, Doba et Koumra) jusqu’au rétablissement total de l’ordre. Il a également annoncé la suspension de toute manifestation d’opposition dans le pays.

Banniere carrée

Saleh Kebzabo, a lors d’une conférence de presse, fait état d’une cinquantaine de morts et plus de 300 blessés ». Toujours selon RFI, les violences ont éclaté lorsque certains ont commencé à ériger des barricades et ont incendié le siège du parti du nouveau 1er Ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!