Prison civile d’Akpro Missérété: Razack Latifou, un détenu ayant pourtant purgé sa peine, décédé en prison

0 89

Un détenu de la prison civil d’Akpro Missérété a été arraché par la mort le lundi 17 octobre dernier au Centre Hospitalier Départemental Ouémé-Plateau (CHD) de Porto-Novo. Razack Latifou puisque c’est de lui il s’agit a fini de purger sa peine depuis le 11 octobre 2022 mais la lourdeur dans la signature de son attestation de libération a fait qu’il est demeuré à la prison jusqu’à son décès, suite à un malaise. Selon le web activiste Comlan Hugues Sossoukpè, la victime voyant le pire arrivé s’était rendu la veille de son décès à la consultation au sein de la prison sans pour autant avoir gain de cause avant d’être renvoyé dans sa cellule. Il a fallu l’intervention du chef bâtiment, pour que son évacuation ne soit autorisée. Malheureusement, le pire était déjà là. Razack Latifou, est décédé le lendemain. Curieusement, déplore notre source, c’est après son décès que l’attestation de libération a été remise à sa famille. Il faut rappeler que le détenu avait été incarcéré en 2018 pour vente de cannabis par la Criet à 4 ans de prison ferme. Peine qu’il a fini de purger depuis le 11 octobre avant que son décès n’intervienne le 17 octobre sans qu’il ne recouvre la liberté. La situation aurait pu être autrement s’il avait été libéré dans le délai. Et mieux, s’il avait été pris au sérieux plus tôt quand il se plaignait de son malaise. Nous y reviendrons certainement.

Banniere carrée

A.A.T

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!