Lancement officiel du projet « Africa Digital Campus » : Offrir aux étudiants une formation en ligne de qualité

0 120

Le projet Africa Digital Campus (ADC) conduit avec des partenaires européens a été officiellement lancé ce mardi 25 octobre 2022 à l’hôtel Golden Tulip le Diplomate de Cotonou. Cette cérémonie a été également l’occasion pour les différentes parties prenantes de procéder à la signature officielle de l’accord du consortium dudit projet.

Banniere carrée

Permettre l’accès des étudiants d’universités d’Afrique de l’Ouest et du Centre dont l’université virtuelle de Ouagadougou (Burkina Faso) et l’institut national supérieur de technologie industrielle (INSTI) de Lokossa (Bénin), développer les infrastructures numériques et faciliter la connectivité dans ces établissements d’enseignement supérieur et mutualiser les ressources. Ce sont là quelques objectifs du projet Africa Digital Campus (ADC) qui a été officiellement lancé ce 25 octobre 2022 à Cotonou. Financé par l’Agence Française de Développement (AFD) sur des fonds délégués par l’Union Européenne (UE), le projet ADC s’inscrit dans le cadre du programme intitulé « Connectivité et solutions numériques pour renforcer la résilience face à la crise Covid-19 des systèmes d’éducation, de santé et des MPMEs dans les Etats membres de l’Organisation des Etats d’Afrique des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) ».
La cérémonie solennelle de lancement du projet s’est déroulée en deux phases. La première a été marquée par les allocutions des officiels, et la 2e consacrée à la signature officielle de l’accord du consortium entre les autorités béninoises et les partenaires.
Dans son discours circonstanciel, le Directeur général de l’Agence des Système d’Information et du Numérique (ASIN), Marc André Loko, a fait savoir que la monture qui émerge finalement de ce travail collectif reflète finalement les attentes à travers les trois (03) composantes à savoir : la composante infrastructurelle qui vient renforcer tous les efforts déjà consentis par le gouvernement, le renforcement de la plateforme e-learning et la formation du personnel enseignant.
La directrice du Pôle régional de l’Agence Française pour le Développement (AFD), a pour sa part remercié l’ensemble des partenaires qui ont contribué à la mise en place de ce projet, en premier lieu les autorités béninoises. « Le Bénin a une feuille de route ambitieuse sur la transformation numérique de son système éducatif. C’est pour cela que ces dernières années, de nombreuses actions ont été entreprises pour apporter la connectivité haut-débit aux universités et aux centres de recherche pour développer l’apprentissage, pour assurer la gouvernance du secteur et pérenniser les infrastructures », a-t-elle expliqué.
Pour la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Eléonore Yayi Ladékan présente à cette cérémonie, le projet ADC vient à point nommé. En effet, comme cela a été rappelé par ses prédécesseurs, il permettra d’améliorer l’offre de formation.
Africa Digital Campus (ADC) est, certes, un projet pilote, mais pour ce qui concerne le Bénin, Aurélie Adam Soulé Zoumarou pense qu’il est plus que pilote. « C’est la somme d’un certain nombre d’initiatives que nous avons déjà prises. C’est pour cela que nous sommes autant engagés de sorte cela soit un succès. Nous souhaitons que cela se pérennise, se généralise pour qu’on en tire des enseignements », a-t-elle indiqué.
Après les interventions, les différentes parties prenantes ont procédé à la signature de l’accord du consortium dudit projet qui va durer 2 ans.
Précisons que ADC est conduit avec d’autres partenaires tels que l’institut de recherche pour le développement (IRD), le West and Central African Research and Education Network (WACREN) et l’agence universitaire de la francophonie (Auf).

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!