Affaire “dame assassinée à Klouékanmè” : l’auteur du crime mis aux arrêts

0 62

Le samedi 22 octobre 2022, Le Potentiel annonçait en exclusivité l’assassinat d’une quinquagénaire dans la nuit du vendredi 21 octobre à Zouzoukanmè (Kitchohoué), un village de Tchikpé dans la commune de Klouékanmè.

L’enquête policière ouverte a aussitôt permis d’interpeller le présumé auteur du crime et son épouse dans la soirée du samedi 22 octobre. Le lendemain, l’un de ses amis, résidant dans le même village a été aussi mis aux arrêts. À l’interrogatoire, d’effroyables déclarations ont été faites sur l’assassinat de la dame. “C’est moi qui ai tué la vieille. Je n’ai jamais informé mon épouse ni mon ami (celui arrêté) de mon projet d’assassiner la dame. Dans la nuit de l’acte, je me suis fait assister des amis venus de DATCHI”, a déclaré le présumé auteur du crime, le sieur EKE Léon reconnaissant ainsi les faits.

“Dans la nuit du 21 octobre, mon époux a reçu la visite de certains de ses amis originaires de DATCHI. Lorsque j’ai constaté qu’ils ont commencé à consommer du chanvre indien dans la chambre tout en faisant des libations à des gris-gris, j’ai pris mon enfant et fui pour aller passer la nuit chez ma mère résidant aussi dans le village”, a lâché l’épouse de l’assassin.

Ainsi, le commissaire de Klouékanmè centre a déployé une équipe pour perquisitionner la chambre. Cette opération a permis de retrouver un pistolet et d’autres objets suspects chez le présumé assassin. À la question de savoir l’origine et le rôle de cette arme, il déclare au commissariat l’avoir passé chez un certain DJOTTO Mathurin résidant aussi dans le village de Zouzoukanmè (Kitchohoué) non loin de sa concession. “J’ai exploité cette arme pour intimider la dame avant que nous l’exterminions”, a-t-il ajouté selon nos sources.

Banniere carrée

L’innocence de l’épouse de l’acteur principal du crime étant relevée d’après les auditions à l’interrogatoire, elle a été relâchée le 25 octobre 2022 après 72 heures en garde à vue, selon les informations à nous apportées par les mêmes sources.

Le 27 octobre 2022, le sieur EKE Léon et son ami ont été présentés au parquet du tribunal d’Aplahoué. Après les avoir écoutés et examiné leurs procès-verbaux, seule sa culpabilité a été relevée. Ainsi, un mandat de dépôt a été délivré pour son atterrissage en prison. Quant à son ami, il a été purement et simplement libéré.

Faut-il signaler que le corps de la victime est toujours gardé à la morgue.

Affaire à suivre…

D. G.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!