Usurpation de nationalité béninoise pour s’offrir une place au parlement sur la liste BR: Owodéré Adjaï Atindehou, une noyade dans une piscine de tricherie

3 95

Dans la 6e circonscription électorale, les arbitrages faits par les leaders du parti Bloc Républicain pour le positionnement des candidats aux élections législatives du 8 janvier 2023 ont laissé cours à des questionnements nourris sur la toile depuis quelques jours. Un candidat prétendant au siège parlementaire polarise à lui seul le débat. Il s’agit du sieur Owodéré Adjaï Atindehou. Dans la 6e circonscription électorale, il est positionné 4e titulaire sur la liste Bloc Républicain et a pour suppléant monsieur Alfred Medebo Zinsou. Mais pourquoi le sieur Owodéré Adjaï Atindehou se retrouve au cœur des critiques les plus folles depuis quelques jours ?

Tout est parti d’une publication d’un lanceur d’alerte qui conteste la nationalité béninoise du sieur Owodéré Adjaï Atindehou. Sur les réseaux sociaux, l’acte normatif par lequel Owodéré Adjaï Atindehou a renoncé à sa nationalité béninoise est publié. Il s’agit du décret n°2016-097 du 10 mars 2016 autorisant monsieur Owodéré Adjaï Atindehou à renoncer à sa nationalité béninoise. C’est l’ex-président de la République Boni Yayi qui a signé le décret. Il en ressort nettement que le sieur Owodéré Adjaï Atindehou a lui-même choisi de renier sa nationalité, et par conséquent, a perdu la jouissance de ses droits politiques. N’étant plus Béninois depuis le 10 mars 2016, Owodéré Adjaï Atindehou ne remplit plus aucun critère pour être ni électeur ni éligible. Selon les informations distillées abondamment sur les plateformes numériques et dans la presse traditionnelle, Owodéré Adjaï Atindehou avait souhaité prendre la nationalité allemande. En la matière, la législation allemande est trop rigide. Pour prendre la nationalité allemande, il est fait obligation aux candidats de renoncer préalablement à leur ancienne nationalité. La législation Allemande, contrairement à celle en vigueur en France où aux Etats Unis par exemple, ne tolère aucun cumul de nationalité. Les sources informent alors que Owodéré Adjaï Atindehou a fait l’option en toute liberté de renoncer à la nationalité béninoise au profit de celle allemande. Il est actuellement Allemand et n’est plus Béninois. Depuis que la toile est agitée par ce décret de renonciation, Owodéré Adjaï Atindehou n’a pu démontrer qu’il a entretemps retrouvé sa nationalité béninoise. Ce qui supposerait qu’il a aussi renoncé de nouveau à la nationalité allemande. Au-delà du tollé suscité par le positionnement d’un allemand sur la liste de candidatures du parti Bloc Républicain à une élection majeure comme les législatives, c’est le circuit de demande, de délivrance et d’obtention des pièces administratives au Bénin qu’il faut interroger. Comment un « ancien Béninois » qui a volontairement renoncé à sa nationalité pour devenir Allemand a-t-il pu obtenir les pièces d’état civil exigées par le code électoral pour se faire passer pour un Béninois et tromper la vigilance de tout le monde? Dans ces conditions, plus rien ne peut empêcher le citoyen béninois d’être suspicieux quant à la fiabilité ou la sécurité autour de la délivrance des actes d’état civil ? N’importe qui pourrait-il se faire passer pour un Béninois à n’importe quel moment ? Les structures en charge de ces questions sont interpellées pour mieux encadrer le circuit de délivrance des pièces.

Banniere carrée

Owodéré Adjaï Atindehou, pas digne du parlement

Le parlement est au cœur du système démocratique. Temple de sécrétion des lois censées régir le fonctionnement de la société, le parlement est une institution sensible dans la République. À ce titre, n’importe qui ne peut se retrouver là-bas. Encore moins des fraudeurs et des tricheurs qui ont plus d’un tour dans leur sac pour tromper tout un peuple afin de porter l’écharpe de l’honorable député à l’Assemblée Nationale. Pour prétendre assumer la fonction parlementaire qui est une fonction de représentation du peuple, il faut d’abord être Béninois. Mais Owodéré Adjaï Atindehou ne l’est plus. C’est lui-même qui a renié sa nationalité béninoise pour prendre la nationalité allemande. Comment quelqu’un qui a renoncé à sa nationalité peut-il encore prétendre venir solliciter du peuple qu’il a délaissé des suffrages ? S’il aimait autant ce peuple béninois, allait-il préférer une nouvelle nationalité ? Au-delà de tout, la question de la nationalité est une question d’État. S’il s’avère que le sieur Owodéré Adjaï Atindehou de nationalité allemande ait pu réussir à obtenir de façon frauduleuse les pièces administratives qui font de lui un Béninois, les autorités compétentes devraient ouvrir rapidement une enquête pour situer les responsabilités. Quoi qu’il en soit, le prétendant au fauteuil de député mais qui se révèle être un tricheur ou tricheur apparenté n’est pas digne de siéger au parlement. Si des prétendants au fauteuil parlementaire ont le courage d’aller à ce niveau de fraude juste pour se faire positionner sur les listes de candidatures, qu’en sera-t-il s’ils réussissent à se faire élire ? Avec tout le privilège que le poste de député offre, on pourrait assister à une fraude sophistiquée organisée en bande sous le sceau de la République. Heureusement, qu’aux dernières nouvelles, il semblerait que l’Allemand Owodéré Adjaï Atindehou aurait été retiré de la liste de candidatures du parti Bloc Républicain. Si cela n’est pas le cas, Abdoulaye Bio Tchané l’apprendra à ses dépens car cette liste n’aura qu’un seul sort: le rejet de la CENA pour irrégularité.

Brivaël Klokpê Sogbovi

3 commentaires
  1. Alexandre Yao TOZO dit

    S’il a renoncé à sa nationalité dans le temps, l’histoire a raison de lui ces temps si ;donc qu’il cède de place aux autres pour faire valoir ses compétences politiques dans son pays d’origine.

  2. ISSA ABDOU AZIZ RAMANOU dit

    Bonsoir
    moi je sais que l’Allemagne autorise la double nationalité car j’ai des gens qui en disposent double nationalité celle de l’Allemagne et celle du Bénin.

  3. Gilles GOHY dit

    Incroyable !
    Ça me dépasse !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!