Soutenance de thèse en sociologie à l’Université d’Abomey-Calavi: François Zinsou accède au grade de Docteur en sociologie de développement

0 116

«La fonction du guérisseur: Trajectoires biographiques du guérisseur en milieu Adja dans le Couffo». C’est le sujet de thèse sur lequel François Zinsou a planché hier vendredi 04 novembre 2022 devant un jury international composé de Cyriaque Ahodékon, professeur titulaire à l’université d’Abomey-Calavi, Dodji Amouzouvi, professeur titulaire à l’université d’Abomey-Calavi, Edinam Kola, professeur titulaire à l’université de Lomé, Komi Kouvon, professeur titulaire à l’université de Lomé, Dr Jaurès Barnabé Kouin, maître de conférences de l’Université d’Abomey-Calavi, du professeur Kélem Padabo Tata, maître de conférences de l’université de Togo en vue de décrocher sa toge de docteur en Sociologie-Anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi. C’est un peu après 15h que François Zinsou a présenté le résumé des travaux de ses recherches aux membres du jury en présence des parents et amis invités dans la salle de conférence de Master Intégration Régionale et Développement (Mird). Après cette présentation avec éloquence et assurance, le jury a validé son entrée dans le cercle des docteurs sortis du Laboratoire d’Analyses et de Recherche Religion, Espaces et Développement (Larred) du professeur Dodji Amouzouvi. François Zinsou fait partie de la 17ème promotion de docteurs du Larred. Son sujet de thèse est d’un intérêt certain. L’émergence du guérisseur aux profils, pratiques et comportements
divergents en milieu adja du Couffo contraste avec la profession et donne libre cours à des perceptions sociales au niveau de la population. En 2020, des données statistiques y relèvent une dizaine d’associations et un effectif de 1046 guérisseurs évoluant dans des sphères peu conformes, ce qui fait penser à de nouveaux acteurs dans le système de guérison. Sa thèse part de ces constats pour poser la question de savoir « qui est le guérisseur en milieu Adja ? ». Pour aborder la problématique soulevée, le docteur François Zinsou a choisi l’approche fonctionnaliste et interactionniste, avec une recherche de nature mixte (qualitative avec des données quantitatives)
mobilisées à partir de la trajectoire biographique, des témoignages
sociaux, des récits de vie pour comprendre les parcours et modes de vie du guérisseur. Dans son document, le chercheur analyse la fonction et les représentations sociales autour de la fonction de guérisseur. Les résultats font apparaître qu’à l’origine, le guérisseur tient son émergence et sa réputation des facteurs liés à l’héritage, l’initiation ou encore la révélation spirituelle. Ces éléments sont caractérisés par un
processus d’apprentissage organisé en fonction des critères comme l’âge, l’expérience, la situation matrimoniale, le respect des valeurs socio-culturelles. Ce qui confère au guérisseur un personnage garant des
normes socioculturelles et doué des pouvoirs de protecteur et réparateur de l’être. « Mais les nouveaux profils et modes de vie du guérisseur sont
actuellement orientés essentiellement vers des buts mercantilistes avec des comportements peu recommandés. Cette situation laisse percevoir une profession détournée de ses fonctions originelles. Ce qui dévalorise
le guérisseur et fait perdre en lui toute révérence et respect.», renseigne le résumé du document de thèse exposé par François Zinsou hier vendredi 04 novembre 2022.

Qui est François Zinsou ?

L’itinéraire de vie de celui qui a décroché son doctorat en sociologie est bien riche. François Zinsou est né le 30 juin 1972 des feux Essè ZINSOU et de Fanonhoun KOUTE. Originaire de Sowanouhoué dans l’arrondissement de Hlassamè, sis dans la commune de Lalo, département du Couffo, il a fait ses études primaires à l’Ecole Primaire Publique de
Sohounouhoué où il obtint en 1986 son Certificat d’Etudes de Fin d’Enseignement Primaire (CEFEB) et en 1990 le Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) dans la série Modèle Long. Il poursuivit ses études du secondaire au second cycle du Lycée Mafory Bangoura puis du Collège d’Enseignement Général d’Aplahoué où il décrocha son Baccalauréat série A1 en 1995. Une fois à l’université en 1996, François ZINSOU s’est inscrit en sociologie -anthropologie au département de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH) de l’Université Nationale du Bénin. Il obtint sa maîtrise en décembre 2007 à la suite d’une soutenance avec pour sujet « Participation des populations à l’élaboration et la mise en œuvre du plan de développement communal de Dogbo ».
Son parcours professionnel illustre bien les nombreuses compétences acquises et développées à travers les différents postes occupés au sein des organisations de développement, de
l’administration publique ainsi que dans le domaine de la consultance. Déjà en classe de terminale, il réussit son test et occupe le poste d’Animateur au Projet d’Appui au Développement des Sous-Préfectures du Mono (PADES-Mono) jusqu’en 2000 au sein de l’Organisation Néerlandaise de Développement (SNV). Après un détour à la Mairie de Toviklin, au titre de Responsable de Service de Coopération Décentralisée, il occupe le poste de Facilitateur de Développement sur le Project Training Education and Child Trafficking (PROTECT) de Plan International Bénin. A partir de 2007, il assume dans des projets de l’Agence Belge de Développement (CTB, actuel Enabel) les postes respectivement de Chargé des Actions et du Suivi Evaluation au Projet d’Appui au Secteur de la Justice
(PASJ) ; de Co-responsable du projet d’Appui au Monde Rural dans l’Atacora–Donga (PAMRAD) ; d’Assistant Technique Droits de l’Enfant et Etat Civil au Programme d’Appui à la mise en œuvre des PDC (PAPDC) ; de
point Focal Capitalisation, Recherche et Documentation au Projet d’Appui au
Renforcement des zones sanitaires et directions départementales (PARZS). En 2016, François ZINSOU retourne à Plan International Bénin en tant que Spécialiste de la Planification et du Suivi & Chargé de la Gestion des Connaissances avant de rejoindre en 2017 la Fondation Claudine Talon pour le poste de Spécialiste Etudes, Evaluation et capitalisation. Depuis juillet 2020, il assume la fonction de Directeur Départemental des Affaires Sociales et
de la Microfinance (DDASM) du Couffo.
Sur le plan de la consultance, François ZINSOU a conduit entre autres les missions de Capitalisation sur le volet Mobilisation Communautaire du Projet d’Appui à l’Enseignement Secondaire Général au Bénin (PAESB) de mars à juin 2020 ; Capitalisation des expériences de gestion de l’état civil à la mairie de Dogbo d’avril à Juin 2015.
L’ambition des études va conduire François ZINSOU à reprendre les études en 2013 en s’inscrivant au troisième cycle de l’Ecole doctorale de l’Université d’Abomey-Calavi. Ce qui lui valut, en 2015, l’obtention du Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) option sociologie du développement.
On retient que François ZINSOU a pris part à plusieurs colloques et symposiums organisés et présenté des communications orales. Ces différentes activités scientifiques lui ont permis d’avoir à son actif des publications scientifiques, dans des revues dont certaines sont parues et d’autres encore sous presse. Il s’agit entre autres de : François ZINSOU et Achille SODEGLA, La pratique du suivi évaluation au Bénin : acteurs et controverses, Revue Dezan, vol 1, numéro, juin 2021; François ZINSOU, Achille SODEGLA et Dodji AMOUZOUVI, Gestion du système de référence et contre référence dans la zone sanitaire KTL au Bénin : normes et déviances. In Colloque international « la sociologie et l’anthropologie au cœur du développement », les actes du colloque, UAC, Septembre 2019.; François ZINSOU, Collaboration avec la médecine endogène : Acquis du Projet de Recherche-Action “Interface entre Prestataires de Soins Officiels et Traditionnels” dans la Zone Sanitaire de Klouékanmè-Toviklin-Lalo (sous presse). Enfin, les différentes attestations à lui attribuées après ses contributions scientifiques et ses expériences significatives justifient son amour pour les sciences sociales. Fort de ces expériences, François ZINSOU aborda ainsi ses études doctorales sur le sujet « La fonction du guérisseur : Trajectoires biographiques du guérisseur en milieu Adja dans le Couffo » ; lequel sujet a consacré sa soutenance hier 4 novembre.

Album photo de l’événement.

Banniere carrée

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!