Admission aux différents grades du CAMES 2022 : Gaspard Gbéssi et le RéDoC honorent des enseignants du Couffo

0 73

A César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu! Cet adage populaire qui prescrit une juste reconnaissance des mérites divers et variés dans les organisations humaines est bien le soubassement des actions engagées par le Réseau des Docteurs du Couffo (RéDoC) porté sur les fonts baptismaux le 24 avril 2022. En effet, ce dimanche 27 novembre 2022, à l’initiative du Président du Bureau Exécutif du RéDoC, Gaspard Dansou Gbéssi, soutenu par les membres du bureau exécutif ainsi que ceux du Conseil d’Administration du RéDoC, les nouveaux lauréats du CAMES 2022 ressortissants du département du Couffo ont été honorés. Il s’agit de quinze (15) acteurs universitaires engagés dans le circuit académique qui viennent d’accéder aux différents grades du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES) au titre de l’année 2022. Il s’agit de deux (2) Chargés de recherche, Sewade Sokegbe Grégoire et de Lokossou Romaric Serge ; de six (6) nouveaux Maîtres Assistants à savoir Mahoussi Wenceslas, Egah janvier, Lesse Paolo, Dansou Justin, Accrombessi Y. Mathieu et Amouh G. Julien ; de quatre (4) nouveaux Maîtres de conférences que sont Fannou Jean-Louis, Sohoude K. Marius, Yevi Dodji Magloire Inès et Chigblo Sègla Pascal et de trois (3) enseignants promus Professeurs titulaires à savoir, Gbessi Dansou Gaspard, Edah Gaston et Fangnon Bernard. Dans l’antre de l’Ecole Nationale d’Économie Appliquée et de Management (Eneam) à Cotonou où ils ont été réunis, ces intellectuels chercheurs qui font la fierté de leur département de provenance, le Couffo, ont été couverts d’éloges par leurs pairs du RéDoC à travers une cérémonie de reconnaissance de mérite avec des lettres de félicitations individuelles décernées aux lauréats du CAMES 2022. Selon le professeur Albert Honlonkou, Coordonnateur des Commissions du RéDoC, la présente cérémonie solennelle de remise des lettres de félicitations aux nouveaux lauréats du CAMES 2022 s’accommode à des moments de joie, d’amour et de fraternité. « Il est heureux de noter que l’institution de cette manifestation (…) nous offre et nous offrira annuellement l’occasion de nous retrouver et de réaffirmer notre ambition de construire un développement solidaire et fraternel. Nous percevons cette première édition comme celle de la maturité, où la quête de la distinction par l’élite que nous sommes, contribue à la saine émulation et partant, à l’amélioration de la productivité au sein de notre département et à tous les niveaux. Il en sera de même pour tous ceux qui se distingueront dans les commissions que nous avons mises en place », a laissé entendre le Coordonnateur des Commissions du RéDoC, Albert Honlonkou. La distinction des nouveaux lauréats du CAMES 2022 est en droite ligne avec les objectifs directeurs du RéDoC, notamment la promotion de l’excellence. L’idée, selon les responsables du RéDoC étant d’insuffler une nouvelle dynamique dans l’œuvre de développement du Couffo à travers une saine contribution de l’élite intellectuelle. « (…) Il me paraît important de marquer un point d’honneur, pour saluer les efforts des lauréats qui, dans un contexte difficile, travaillent à assurer à notre pays et surtout à notre département une bonne image. Vous n’êtes pas sans savoir que l’acquisition de grades constitue un prérequis pour le leadership universitaire […] nécessaire pour mieux servir notre département », a expliqué le professeur Albert Honlonkou. Désormais avec ces avancements en grade, ces universitaires du Couffo pourront pleinement assumer un leadership dans leur environnement de travail, aller à la conquête des postes de responsabilité (chefs d’entités, encadrement de mémoires et de thèses, meilleures informations sur les opportunités de bourses, études et conseils…) et mieux faire rayonner l’image du département du Couffo. C’est la raison pour laquelle, le docteur Hervé Bokossa, Vice-président du Conseil d’Administration du RéDoC n’a pas manqué de saluer ces lauréats. Il s’agit d’une richesse intellectuelle dont il faut être fier, dira-t-il dans son message délivré au nom du président du CA/RéDoC. Intervenant sous sa casquette de Président du Bureau exécutif du RéDoC, le désormais professeur titulaire, Gaspard Dansou Gbéssi a tenu à saluer la mobilisation et l’engagement des membres du réseau autour de la présente cérémonie. L’initiative de cette cérémonie est motivée par le désir de reconnaissance des sacrifices consentis, du travail abattu avec assiduité, du temps investi et de l’énergie déployée par chacun des candidats pour réussir à décrocher ces grades au CAMES, a laissé entendre le professeur titulaire Gaspard Dansou Gbéssi dont la présence au cœur de l’organisation a été saluée. Pour lui, l’attribution de ces lettres de félicitations à l’occasion d’une cérémonie de réjouissance doit être perçue comme un acte d’encouragement des générations à venir pour qu’elle s’abreuve de la haute conscience professionnelle dans leurs parcours respectifs afin d’élargir la base des élites du département du Couffo. En signe de reconnaissance partagée, le porte-parole des heureux récipiendaires, le professeur Gaston Edah, a remercié le Bureau exécutif et le Conseil d’administration du RéDoC. Il s’agit d’un privilège unique qui appelle davantage au devoir du travail bien fait, dira-t-il, avant de prendre un engagement savamment applaudi. Par la voix du professeur Gaston Edah, tous les lauréats ont rassuré de leur engagement à poursuivre les efforts afin d’accéder aux nouveaux grades du CAMES lors des prochaines éditions, mais surtout à travailler à être des locomotives pour faciliter le progrès des jeunes du département du Couffo engagés dans le monde académique et professionnel. La cérémonie de distinction des lauréats du CAMES est désormais une institution annuelle à honorer. La prochaine édition est annoncée pour se tenir dans le Couffo en 2023. Les responsables du RéDoC annoncent aussi qu’une cérémonie d’accueil sera aussi instituée pour l’intégration des nouveaux docteurs du Couffo périodiquement. Au terme de la cérémonie, les participants ont remercié le travail de qualité à mettre à l’actif du comité d’organisation au sein duquel Achille Sodegla, Mahudro Yovo, Modéran Toklo et d’autres membres du bureau exécutif du RéDoC n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de l’événement. La cérémonie a pris fin avec une photo de famille et un dîner fraternel.

Banniere carrée

B. K. S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!