Inclusion financière au Bénin : un atelier consacré à la clôture du projet ADAPAMI

0 64

L’atelier de clôture du projet d’Appui au Développement, à la Professionnalisation et à l’Assainissement de la Microfinance au Bénin (ADAPAMI) s’est ouvert dans la matinée de ce jeudi 19 janvier 2023 au Bénin Royal Hôtel et va durer toute la journée. La cérémonie d’ouverture dudit atelier a été présidée par le Conseiller Technique de la Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance et la Directrice du Programme de Coopération Internationale de Canada.

Dans le cadre du renforcement de la coopération bénino-canadienne, le projet d’Appui au Développement, à la Professionnalisation et à l’Assainissement de la Microfinance (ADAPAMI) a été mis en place et est aujourd’hui à sa fin. Un atelier de clôture a donc été initié pour permettre aux différentes parties prenantes de tirer les grands enseignements et de se projeter vers l’avenir.
Dans son discours de bienvenue aux participants, le Directeur Général du Projet ADAPAMI, Maurille Maurice Couthon a au nom de toute son équipe, témoigné sa gratitude aux autorités gouvernementales béninoises et canadiennes pour la confiance accordée à Développement International Desjardins (DID), qui à son tour leur a permis de vivre cette expérience. Il n’a pas oublié de remercier les partenaires, notamment les dix (10) Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) appuyés directement par le projet ADAPAMI, mais également l’association professionnelle des SFD, la Direction Générale de la Microfinance, l’Agence Nationale des SFD et les membres du comité national de microfinance.

ADAPAMI a contribué à repositionner le Bénin

Banniere carrée

Dans son speech, la Directrice du Programme de Coopération Internationale de Canada pour le Bénin, le Nigéria, le Burkina Faso et la RDC, Diane Harper a rappelé que ADAPAMI a eu pour mission de travailler avec les acteurs de la microfinance afin de faciliter l’inclusion financière des populations défavorisées du Bénin, et contribuer à l’amélioration de leur situation économique, à la réduction de la pauvreté. A l’en croire, à travers les trois (03) panels prévus pour cet atelier, les participants vont échanger sur la contribution du projet ADAPAMI, à l’assainissement, à la professionnalisation et à la modernisation du secteur, à la promotion de l’égalité genre et à la prise en compte des exigences environnementales et sociales. Il s’agira pour eux, d’apprécier de façon objective les réalisations du projet.
Diane Harper a réitéré sa disponibilité à travailler avec le Bénin pour un développement économique et sociale des populations.
En procédant à l’ouverture officielle de l’atelier au nom de la Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Gilles da Costa a indiqué que le renforcement du secteur de la microfinance et de l’inclusion financière des populations en général, des jeunes et des femmes en particulier, est une priorité du gouvernement béninois. Ceci se traduit dans son programme d’actions avec des projets en leur faveur pour faciliter leur meilleure protection sociale. « Le projet ADAPAMI qui depuis 2017 a accompagné les principaux acteurs animant le secteur de la microfinance au Bénin, s’inscrit en droite ligne des orientations du gouvernement au regard des différents appuis apportés aux acteurs, et a contribué à sa manière aux récentes performances enregistrées par le Bénin qui est en tête de peloton en matière d’inclusion financière selon les statistiques de la BECEAO », a-t-il fait savoir. Il voudrait espérer que la fin de ce projet ne signifie pas pour autant la fin des interventions de la Coopération Canadienne et Développement International Desjardins au Bénin de façon générale et en particulier dans la microfinance.

Des personnalités distinguées

Le Directeur Général de ADAPAMI a saisi l’occasion de cet atelier pour distinguer deux personnalités qui par leur promptitude, leur générosité et engagement renouvelé, ont fortement contribué à la réussite du projet. Il s’agit de la Ministre de la microfinance Véronique Tognifodé et Myriam Pierre-Louis, Cheffe de Coopération à l’Ambassade de Canada au Bénin et représentante de ‘’Affaires Mondiales Canada’’. La couronne de reine des femmes exceptionnelles de ADAPAMI leur a été remise.
Rappelons qu’en termes de résultats en éducation financière, pour l’ensemble du projet, 69. 508 personnes ont été formées en notions financières de base, dont 75% de femmes et 44% de jeunes, 24. 877 personnes formées en éducation financière, dont 78% de femmes et 46% de jeunes. Mieux, le niveau de connaissances en notions financières de base des populations cibles est passé 7,5% à 76%.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!