Recrutement de comptable et conflit d’intérêts sur le Programme Partenariat Mondial pour l’Éducation phase 3 (Ppem 3): Eurêka ! La Banque mondiale ordonne la résiliation du contrat de Farouk Karimou

0 76

Engagé au service d’une information de qualité, le quotidien Le Potentiel reste fidèle à ses objectifs et alerte sur les faits peu commodes et contraires aux bonnes valeurs de gouvernance. Ce combat ne manque pas de recevoir l’écho favorable auprès des institutions judiciaires et autres organismes internationaux. Sur la base d’une série d’investigations assorties de publications faites par Le Potentiel, la Banque mondiale vient d’ordonner la résiliation du contrat de comptable de Farouk Akambi Karimou, fils biologique du ministre Salimane Karimou, recruté sur le Programme Partenariat Mondial pour l’Éducation phase 3.

Il y a quelques semaines, le journal a mis l’accent sur des affaires de conflit d’intérêts mettant en cause le ministre des enseignements maternel et primaire (Memp) Salimane Karimou. Plus singulièrement, il est reproché au Memp des faits de flagrant délit de conflit d’intérêts dans le processus de recrutement au poste de comptable sur le Programme Partenariat Mondial pour l’Éducation phase 3 (Ppem 3). Dans les couloirs du ministère, les critiques que les murs n’ont pu étouffer laissent entendre que le Memp Salimane Karimou a tout fait pour que son fils biologique Farouk Akambi Karimou soit recruté au poste de comptable sur le Ppem 3. Ce recrutement dénoncé est d’ailleurs contraire aux textes en vigueur. Il n’était pas possible que le comptable à recruter ait des liens de filiation directe (comme de père à fils) avec des acteurs clés en charge de l’exécution du Ppem 3. Il s’agit d’une disposition contenue dans les clauses entre la Banque mondiale, partenaire privilégié du projet et l’État béninois. Mais au terme d’un processus de recrutement soupçonné d’être taillé sur mesure, le fils biologique du Memp Salimane Karimou est celui qui aura été retenu. C’est ce qu’ont révélé les investigations menées par le quotidien Le Potentiel. Le journal avait d’ailleurs observé avec rigueur les principes éthiques et déontologiques dans le traitement et la publication de cette information. Dans cette affaire, le ministre Salimane Karimou a été saisi officiellement par courrier pour aider à lever les zones d’ombre. Malheureusement, par des contorsions inexplicables, l’autorité ministérielle n’a pas fait droit aux demandes formulées par le journal Le Potentiel. Non seulement le Memp a fait de la rétention d’informations, mais a aussi envoyé le quotidien devant les juridictions à travers une plainte pour des faits de diffamation et harcèlement par voie numérique. Fort heureusement, avec les éléments à charge exposés par Le Potentiel le 28 décembre 2022, le procureur spécial de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet) a décidé de classer sans suite la plainte pour inopportunité de poursuite.

Banniere carrée

La résiliation du contrat de Farouk Akambi Karimou actée

Le Memp Salimane Karimou et sa cellule juridique humiliés par le droit devant la Criet n’ont pas encore fini de digérer ce camouflet qu’ils doivent maintenant faire face à une nouvelle décision-choc de la banque mondiale. Plus de Farouk Akambi Karimou au poste de comptable sur le Programme Partenariat Mondial pour l’Éducation phase 3 (Ppem 3). C’est la décision prise par la Banque mondiale. Selon nos sources, la banque mondiale a fait injonction au Coordonnateur du Ppem 3 en demandant que le contrat du fils biologique du Memp soit résilié sans délai. Dans cette affaire, des cadres en fonction à la Banque mondiale ont aussi déposé le tablier pour avoir donné leur caution à ce recrutement finalement fantaisiste. Depuis vendredi dernier où l’information sur la résiliation du contrat est au cœur des réunions de crise entre les acteurs et les autres cadres engagés sur le Ppem 3, « tout le monde est sur la braise », ont laissé entendre nos sources. Cette semaine, le ministre Salimane Karimou aurait été saisi officiellement (copie du mail) pour avis en ce qui concerne la résiliation du contrat de son fils. Toujours selon nos sources, en début de semaine, le Memp aurait fait savoir qu’il n’aurait « pas d’objection » pour résilier le contrat de son fils tel que l’a mentionné l’injonction de la Banque mondiale. Avec cet avis du père, la porte de sortie se précise de plus en plus pour le fils Farouk Akambi Karimou. Bientôt, il n’aura que des souvenirs de son passage à ce poste de comptable sur le Ppem 3. Mais en attendant, il jouit encore d’un sursis. À en croire nos sources, le Coordonnateur du Ppem 3 qui devrait mettre fin au contrat dans les 72 heures prescrites par le mail de la Banque mondiale prétextant d’un voyage en Europe dans la première quinzaine de ce mois de février veut faire trainer les choses. Une autre source digne de foi renseigne que le contrat ne sera finalement résilié qu’en fin de mois si le Coordonnateur maintient le statu quo. Par ailleurs, des sources bien avisées renseignent que le fils biologique du Memp Salimane Karimou sera amené à rétrocéder les avantages perçus. Les clauses de la Banque mondiale exigent en effet le remboursement de tout financement dans le cadre d’un contrat déclaré non conforme ou nul. Ainsi, Farouk Akambi Karimou devra rembourser tous les salaires et autres avantages indûment perçus sur le projet. Une issue ”tragique” d’un processus de recrutement au forceps noyé dans un conflit d’intérêts agaçant, pourrait-on dire. Tout ceci aurait pu être évité si le Memp Salimane Karimou et ses services avaient opté pour le respect strict des textes. Il s’agit là de l’idéal prescrit par les écrits du journal Le Potentiel ; lesquels écrits sont consécutifs d’un processus d’investigation rigoureuse. Une fois encore, le quotidien Le Potentiel peut s’honorer du professionnalisme qui caractérise ses productions. Nous reviendrons la semaine prochaine sur les conséquences de la résiliation du contrat de Farouk Akambi Karimou.

Brivaël Klokpê Sogbovi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!