Lettre ouverte de Evard SOSSOUKPÈ au Président de la République

0 62

Monsieur le président de la République,

L’ancien président américain Bill Clinton, dans un discours délivré en 1998, s’est adressé à la communauté des pratiquants du marketing de réseau et a présenté ce secteur d’activité comme ” le cœur du rêve américain”.

Avant d’être devenu le jeune libre entrepreneur connu que je suis aujourd’hui_ vilipendé par les uns, convoité par les autres_ je suis d’abord un jeune béninois, la trentaine, issu d’une famille modeste qui, après ses études universitaires, a exercé de petits jobs : répétiteur, enseignant, encadreur technique dans une société de sécurité, pratiquant et coach d’arts martiaux, agent portuaire…Dans ces différents métiers, et bien avant, depuis le collège, je me suis attaché à la discipline, à l’esprit d’initiative, à la rage de bien faire, à la soif de réussir.

Je crois que s’il y a un rêve américain, il est possible et exigible qu’il existe aussi un rêve africain.La firme TIENS qui est une entreprise spécialisée dans le secteur bio-médical, et distribuant ses produits selon l’approche Marketing de réseau offre, aux jeunes des 110 pays où elle est présente, la possibilité d’embrasser leur propre rêve, de le tenir, et de contribuer à changer le monde, économiquement et sur le plan du bien-être.Pour les jeunes africains, c’est une chance à saisir.Ma rencontre avec TIENS s’opère en 2007.En prenant cette opportunité à bras-le-corps, je fais des percées dont j’aurais pu me contenter si mon sens de l’organisation, de la discipline ne me laissait entrevoir de plus belles perspectives.

Banniere carrée

C’est ainsi que je crée en 2012 TIENS DESTINATION SUCCES COMMUNICATION ( TIENS DS-COM), structure à partir de laquelle j’ai développé un plan de distribution novateur qui fait de l’acheteur-consommateur, le premier agent de publicité des produits. Le plan de rémunération de la compagnie Tiens, tout comme celui de la plupart des entreprises exerçant dans la même filière, génère au profit de chaque adhérent des gains mensuels, des voyages, des véhicules et bien d’autres lots en nature.

La communauté de consommateurs que nous avons constituée depuis lors, n’a cessé de grandir, et à partir de 2015, année où j’ai été certifié seul formateur International TIENS en Afrique francophone, notre système n’a cessé de faire école, s’étendant aujourd’hui à six (06) pays d’Afrique (Bénin, Maroc, Togo, Sénégal, Ghana, Burkina Faso) et je n’ai cessé d’être sollicité sur tous les continents ( Afrique, Europe, Amérique, Asie…) pour former et partager mes expériences.

Le modèle d’organisation parti de notre pays, le BÉNIN, fait école et est salué et envié par nombre de pays en Afrique et dans le monde, consacrant la réputation de notre pays comme Quartier Latin de l’Afrique; ce qui, à mon sens, rencontre votre ambition du Bénin Révélé.

Monsieur le Président de la République, Par ailleurs, il est de notoriété que l’approche que j’ai instaurée a fait plusieurs centaines de bénéficiaires dans notre pays et ailleurs ; des gens de toutes catégories sociales à qui les compléments alimentaires TIENS ont apporté une satisfaction sur le plan du bien-être et de la santé, mais qui ont aussi, grâce au système et à leur dynamisme, trouvé le chemin de la prospérité et de l’indépendance économique et financière.Jamais, TIENS DS-COM n’a manqué à ses engagements à l’égard des membres et adhérents, et cela justifie que les différentes procédures pendantes ne soient soutenues par aucune plainte, aucun plaignant. Or voici, qu’arrivent le 21 juillet 2022, la descente des éléments de la Brigade Économique et Financière (BEF) au siège de TIENS DS-COM _alors que j’étais absent du territoire pour des motifs de développement de l’activité _ et l’interpellation, puis le déferrement le 29 juillet, d’une dizaine de personnes dont huit (08) membres de ma structure.

Au départ, cela ne nous avait ébranlés autrement. Faisant aveuglément foi à la justice, nous nous disions qu’aussi longtemps que durera la nuit, le jour finirait par apparaître. D’audience en audience, de report en report, la trame du dossier et l’allure des débats ont vu tomber, aux yeux de tous, les chefs d’accusation les plus fous et le réquisitoire cinglant du parquet ; tant et si bien que le 24 janvier 2023, le délibéré qui relaxait de toutes les charges et libérait la grande majorité des prévenus, puis faisait écoper d’une condamnation à temps deux (02) des prévenus, a donné lieu à un mélange de joie explosive et de silence méditatif.

Monsieur le Président de la République, Premier magistrat, président du Conseil Supérieur de la Magistrature, j’imagine combien vous serez peu fier d’apprendre, de découvrir que la décision rendue par le juge de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET), ce tribunal d’exception, fruit des réformes pensées par votre gouvernement, n’a jamais été exécutée à ce jour. Dans ma perception de la justice, mieux que quiconque, le président de la République, Chef de l’État, est le premier défenseur de la veuve ( qu’est ma mère que cette situation affecte au premier rang) et de l’orphelin ( que je suis) et qui implore votre attention.( À SUIVRE)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!