Gestion des ressources au Cnls-tp: plusieurs personnes interpellées par la BEF

0 87

Au Conseil national de Lutte contre le VIH/Sida, la Tuberculose, le Paludisme, les Hépatites, les Infections Sexuellement Transmissibles et les Épidémies (CNLS-TP), c’est l’insomnie qui dicte sa loi dans le rang des responsables qui ont eu, à un moment donné, le privilège de la gestion. Selon nos sources, la Brigade économique et financière (Bef) a interpellé quatre (4) personnes dans le cadre de l’audit de la gestion du Conseil national de Lutte contre le VIH/Sida, la Tuberculose, le Paludisme, les Hépatites, les Infections Sexuellement Transmissibles et les Épidémies (Cnls-tp). Suite aux interpellations, nos sources précisent que plusieurs d’entre eux sont depuis placés en garde à vue. Il s’agit de Alidaé Koty, Personne responsable des marchés publics (Prmp) et de Dr Bertin Affedjou, Secrétaire exécutif du Cnls-tp. Le régisseur du Cnls-tp, Razack Soumaïla est aussi dans de beaux draps dans le dossier. Dans le même dossier, l’ancien Secrétaire exécutif, Dr Melchior Athanase Aïssi, actuel patron de l’Organisation ouest-africaine de la Santé, a été écouté par les éléments de la Brigade économique et financière. D’autres sources informent que les résultats de l’audit de la gestion du Cnls-tp sont à la base des interpellations en cours. À cette allure, plusieurs autres personnes ayant géré directement ou non les ressources du Cnls-tp pourraient être interpellées dans les prochains jours. Il faut préciser que l’audit de la gestion du Cnls-tp a été amorcé suite à une alerte et une dénonciation d’une personne anonyme. Plusieurs personnes ont donc été écoutées puis convoquées et sont d’ailleurs attendues à la BEF en fin de semaine pour destination de la cour de Répression des infractions économiques et du terrorisme.
À suivre…

Banniere carrée

Brivaël Klokpê Sogbovi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!