Revalorisation salariale dans le secteur privé : 6% d’augmentation pour les travailleurs du secteur bancaire

0 58

Le personnel des banques et établissements financiers du Bénin peut se réjouir. La raison est intimement liée à leurs conditions de vie et de travail. Ces conditions vont s’améliorer grâce à l’action stratégique entreprise par la Fédération des syndicats des travailleurs des banques et établissements financiers du Bénin (Festrabank) pour obtenir une revalorisation des salaires. 6% d’augmentation de salaire. C’est le taux extraordinaire que la Festrabank a décroché à l’issue des négociations avec les patrons du système bancaire. En décembre 2022, le Bureau directeur de la Festrabank a transmis un plaidoyer à l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Bénin (Apbef). Le plaidoyer visait à renégocier à la hausse le point indiciaire des salaires payés aux travailleurs des banques et établissements financiers du Bénin. La démarche reçoit un écho favorable auprès des responsables de l’Apbef. Le mois d’avril sera le mois des négociations entre la Festrabank et l’Apbef. Du 4 au 25 avril 2023, les deux instances ont pris langue pour arrêter une nouvelle valeur du point indiciaire. Au bout de quatre (4) séances d’échanges, « il ressort des négociations, une augmentation de 6% de la valeur actuelle du point indiciaire (687,95); soit 729,23 dont la date de prise d’effet est fixée au 1er avril 2023 », lit-on dans la note d’information en date du 28 avril et signée par le secrétaire général de la Festrabank, Eraste Agossou. Tout en rappelant « le contexte économique très difficile », le bureau directeur de la Festrabank a remercié l’ensemble des acteurs ayant œuvré à l’aboutissement exceptionnel des négociations. Un contexte économique en dépit duquel le bureau exécutif de l’Apbef, représenté par Lazare Noulekou et Jean-Jacques Golou, a acté une augmentation de 6% des salaires. Le secrétariat général de la Festrabank a alors salué un « esprit d’ouverture et de responsabilité » qui a caractérisé les séances de négociations. En cette veille de la fête du 1er mai 2023, cette revalorisation des salaires obtenue par la Festrabank est un facteur de motivation pour les travailleurs des banques et établissements financiers. Il s’agit d’un pas important vers l’amélioration des conditions de vie et de travail des employés. L’euphorie de cette hausse des salaires qui a un effet rétroactif à partir du 1er avril ne doit pas éloigner les travailleurs des règles de déontologie et d’éthique. « (…) le bureau directeur de la Festrabank exhorte l’ensemble des travailleurs des banques et établissements financiers du Bénin à redoubler d’ardeur au travail en vue d’améliorer les performances de chaque banque», a rappelé le secrétaire général Eraste Agossou. À noter que la Festrabank est une association engagée pour le bien-être des travailleurs des banques et établissements financiers du Bénin. Elle a promptement saisi l’occasion de la revalorisation des salaires dans le secteur public 3%) pour engager des discussions sérieuses avec les patrons de l’Apbef. Le secrétaire général de la Festrabank et ses compagnons de lutte ont su trouver les mots justes et arguments pour expliquer aux membres de l’Apbef, les avantages d’une revalorisation salariale dans le secteur bancaire. La Festrabank a reçu constamment l’appui de la Csa-Bénin au cours des négociations. C’est ainsi qu’un taux de 6% d’augmentation de salaire, soit le double de ce qui a été retenu dans le secteur public, a été obtenu pour les travailleurs des banques et établissements financiers du Bénin. La rétroactivité de cette revalorisation va permettre aux travailleurs de constater les effets de cette hausse sur leurs salaires de mai, avec effet rétroactif au 1er avril 2023. Sans doute que la côte du Bureau directeur de la Festrabank va monter auprès des travailleurs en cette veille de la fête du 1er mai.

Banniere carrée

B. K. S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!