Explosion de la caserne de Toffo, perturbation dans la fourniture de l’énergie électrique : les députés Ahoumènou, Alladatin et Bio Gounou adressent des questions au gouvernement

0 69

Les députés ont répondu massivement présent au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo à l‘invitation du Président de l’Assemblée nationale Louis Gbèhounou VLAVONOU ce mercredi 14 juin 2023. Après avoir épuisé le premier point inscrit à l’ordre du jour qui concerne l’examen du rapport relatif au débat d’orientation budgétaire (DOB) 2024-2026, ils se sont penchés sur le second point. Il s’agit de trois questions d’actualité adressées au gouvernement. La première question d’actualité posée par le député Cécile AHOUMENOU est relative à l’explosion de la caserne de Toffo, la deuxième posée par l’honorable Orden ALLADATIN concerne les perturbations observées dans la fourniture de l’énergie électrique et la troisième posée par le député Idrissou Bio Gounou SINA OUNINGUI traite de l’atténuation des effets du terrorisme dans les zones affectées.

Banniere carrée

Pour ce qui est de la première question d’actualité relative à l’explosion de la caserne de Toffo qui s’est produite le lundi 1er mai 2023, l’honorable Cécile AHOUMENOU voulait savoir le bilan en termes de dégâts à caractère civil, militaire et matériel; le mécanisme de prise en charge des blessés et la réparation des dégâts matériels causés aux populations riveraines et enfin le dispositif de prévention mis en place pour éviter de telle situation à l’avenir. À ces différentes préoccupations, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique Alassane SEIDOU a fait savoir qu’à l’issue de ce malheureux événement, on dénombre dix (10) personnels du détachement de la Direction du Matériel des Armées brulés au 2ème degré et le décès d’une riveraine de 93 ans. Les dix (10) blessés ont été conditionnés à l’hôpital de zone d’Allada puis évacués au Centre national hospitalier universitaire Hubert KOUTOUKOU MAGA (CNHU-HKM) de Cotonou. Le bilan final fait état de Cinq (05) survivants dont un (01) blessé soigné et guéri ; quatre (04) blessés graves toujours hospitalisés en France ; Cinq (05) décès (dont trois (03) survenus au CNHU-HKM en soins intensifs et de réanimation et deux (02) en France). Plusieurs dégâts matériels ont été également enregistrés. Le Ministre de l’Intérieur a ajouté que toutes les victimes ont été évacuées au CNHU, puis en France selon la gravité des cas.

Pour la deuxième question qui pointe du doigt les perturbations observées dans la fourniture de l’énergie électrique, l’honorable Orden ALLADATIN voudrait savoir la situation énergétique du Bénin de 2016 à ce jour; les causes des perturbations notées dans la fourniture électrique ces derniers temps; le point des initiatives en cours et à venir tendant à renforcer les capacités énergétiques et l’indépendance énergétique du Bénin; et enfin le point des réformes entreprises pour une meilleure gouvernance du secteur de l’énergie afin d’assurer à nos compatriotes les meilleures conditions d’accès à l’énergie électrique. Représentant le gouvernement, le ministre de l’Energie et de l’Eau Samou Séidou ADAMBI a fait l’état des lieux après 2016. Ainsi, de 2016 à 2019, la situation est caractérisée par une capacité de production opérationnelle peu satisfaisante et des délestages et coupures intempestives. Pour soulager les populations le gouvernement a eu recours en urgence à la location de centrales thermiques mobiles pour une capacité totale de production de 180 MW mis en service en décembre 2016. Ensuite, le gouvernement a initié la réhabilitation des centrales électriques de la SBEE situées à Parakou, Porto-Novo et Natitingou pour une capacité totale de 30 MW. La location de groupe électrogène étant très onéreuse, le gouvernement a lancé dès 2016 le processus de contractualisation pour la construction d’une centrale thermique moderne de 120MW à Maria-Gléta.
Depuis 2019 à ce jour, la capacité de production d’énergie électrique du Bénin est passée à 182 MW. Pour ce qui est de la demande en électricité au Bénin, elle a évolué de 1 371GWh en 2016 à 2 010GWh en 2021 soit une évolution de 46,7%. La capacité disponible est passée de 82,28 MW en 2016 à 235,435MW en 2022 soit une évolution de 186%.
La troisième question d’actualité posée par le député Idrissou Bio Gounou SINA OUNINGUI et qui traite de l’atténuation des effets du terrorisme dans les zones affectées au Bénin, l’élu du peuple voulait savoir entre autres: les mesures prises ou envisagées pour assister et soutenir les écoliers et les élèves des zones affectées en vue de garantir leur participation aux examens de fin d’année scolaire; les mesures prises ou envisagées en vue de garantir la continuité du service public de la santé dans les zones affectées ; les mesures prises ou envisagées en vue de garantir la qualité et le niveau de production agricole ainsi que la sécurisation de l’activité de production ; les dispositions envisagées pour la prise en charge des déplacés et des blessés. Prenant la parole à nouveau, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a porté à la connaissance des députés qu’il a été procédé dans les quatre (04) départements de la partie septentrionale par le MEMP du recensement des écoles et des centres d’examen situés en zones à risque d’insécurité. La liste desdites écoles et centres d’examen, le nombre de salles de classe, l’effectif des élèves et l’effectif des candidats sont tous connus. Le MEMP en guise de test, a organisé deux (02) examens blancs dans les différents centres retenus. Les résultats du premier examen blanc sont analysés et des recommandations ont été faites pour l’organisation des activités de renforcement et de consolidation des acquis en faveur des candidats dans certaines disciplines. Nonobstant cela, les directions départementales de la Police Républicaine ont prévu des agents de sécurité pour sécuriser les centres pendant la période de composition. Sur le plan sanitaire, plusieurs mesures sont mises en place pour le renforcement des capacités de coordination, de préparation et de réponse en santé, hygiène et nutrition dans les interventions humanitaires.
Tous les députés initiateurs desdites questions d’actualité sont tous satisfaits des réponses apportées par les membres du gouvernement et ont félicité l’exécutif pour tous les efforts consentis dans l’amélioration des conditions de vie des béninois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!