1ère session ordinaire de la Conafil : les problématiques majeures sur les finances locales en débat

0 68

La Première session ordinaire de la Commission Nationale des Finances Locales (CONAFIL) pour le compte de l’année 2023, s’est tenue le 15 juin dernier à la salle de réunion de la préfecture d’Abomey sous l’égide du ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale (MDGL), Raphaël Akotègnon. D’importants sujets relatifs aux finances locales ont été abordés.
Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune d’Abomey, Antoine Djedou a mentionné que dans les rangs des acteurs communaux, l’appellation Conafil fait particulièrement échos en raison du rôle névralgique que cette commission joue dans la vie des collectivités territoriales béninoises. Il a émis le vœu qu’à l’issue des travaux, les décisions les plus judicieuses destinées à impacter davantage le quotidien des populations soient prises. Pour le préfet du Zou Firmin Kouton, cette commission joue un grand rôle dans le fonctionnement de nos communes à travers la répartition Fonds d’Appui au Développement des Communes (Fadec).
En procédant au lancement des travaux de cette session ordinaire de la Conafil, le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, a rappelé les objectifs de la session. Il s’agit de présenter le point des diligences faites à propos des guichets spécifiques du Fadec ; de faire la répartition des ressources Fadec non-affecté Fonctionnement Eau et Electricité des Ecoles Maternelles et Primaires publiques ; la répartition des ressources du Fadec non-affecté appui au Fonctionnement courant des communes ; et la répartition des ressources Fadec non-affecté Investissement.
Et selon les orientations du chef de l’État, un nouvel élan est donné au financement des communes avec une tendance exponentielle, surtout dans le nouveau contexte de restructuration du secteur. À titre illustratif, le Fadec est passé de 13,82 milliards en 2017 à 84,9 milliards en 2023. Soit un taux d’accroissement de plus de 500%.
Dans son discours, le ministre Raphaël Akotègnon a réitéré sa profonde reconnaissance aux différents acteurs pour leur disponibilité et leur engagement constant à œuvrer pour l’atteinte des résultats attendus de la réforme structurelle du secteur de la Décentralisation, en cours de mise en œuvre depuis un plus d’une année déjà. Il n’a pas oublié les Partenaires techniques et financiers pour leurs divers appuis depuis plusieurs années, pour non seulement l’accroissement des ressources financières transférées aux communes.

Banniere carrée

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!