Devant la représentation nationale : Yvon Détchénou rend compte des conventions de financement ratifiées par Talon depuis 2019 et évoque les montants à retenir

0 511

📍Les sujets liés au soja et à la cybercriminalité également évoqués

Depuis quelques jours, c’est le ballet des ministres du gouvernement de la République du Bénin devant la représentation nationale. L’objectif est de défendre les budgets de chacun de leurs départements ministériels. Mais ce jeudi 23 novembre 2023, l’exercice était celui habituel. La réponse aux questions posées par les députés au gouvernement.

Le Ministre de la Justice et de la Législation et représentant du gouvernement Yvon Détchénou s’est donc prêté à l’exercice pendant plusieurs heures en compagnie de ses collègues du numérique et du commerce. Il était question, pour le garde des sceaux, de répondre à quatre (04) questions posées par le député du parti d’opposition Les Démocrates, Woroucoubou Habibou et seize (16) de ses collègues. Au lendemain de la promulgation de la loi 2019-40 du 7 novembre 2019, les élus voulaient mieux comprendre combien de conventions de financement sont soumises à la ratification et ratifiées effectivement par le Président Patrice Talon.

Le montant cumulé des conventions de financement ratifiées par le Président de la République à ce jour, les destinations de ces conventions de financement et sur le total de ces conventions de financement ratifiées par le Président de la République, combien ont déjà fait l’objet de compte rendu à l’Assemblée nationale du Bénin ? Dans son exposé, le Ministre de manière générale a indiqué qu’à la date d’aujourd’hui, 76 accords de financement ont été soumis à la ratification puis ont été officiellement ratifiés. «Le montant cumulé desdits accords de financement, de novembre 2019 à avril 2023, est estimé à 2.011.942.242.477 de F CFA», a fait savoir le Représentant du gouvernement à l’Assemblée Nationale.

Sur la question relative aux comptes rendus de ces accords, Yves Détchénou a rassuré que les élus que ce travail est toujours fait et ces différents accords sont régulièrement investis dans plusieurs projets de développement dans notre pays.

Les auteurs des questions insatisfaits

Banniere carrée

Face à toutes ces réponses du garde des sceaux, les députés de l’opposition n’ont pas été satisfaits. Ils ont plutôt accusé le gouvernement d’engager plusieurs endettements, ce qui constitue un risque pour les prochaines générations. Les députés de la mouvance présidentielle, eux, ont exprimé beaucoup d’admiration vis-à-vis du gouvernement. Ils estiment que depuis l’avènement du régime de la rupture en 2016, plusieurs actions sont menées pour augmenter le poids de la caisse du pays et de mettre en œuvre les projets de développement.

Ces actions ont séduit les honorables Augustin Ahouanvoébla, Lazare Séhouéto, Orden Alladatin, Charles Toko, Malick Gomina, Nicaise Fagnon, Pochan Natacha, Jérémie Adomaou et bien d’autres qui ont tenu à demander au gouvernement de continuer dans cette dynamique.

Le soja et la cybercriminalité préoccupent les élus

Saisissant cette tribune, les députés ont tous salué unanimement les mesures prises il y a quelques jours par le gouvernement de la République du Bénin pour soulager les sojaculteurs. Néanmoins, ceux de l’opposition ont exigé la levée des barrières érigées un peu partout dans les zones productrices de Soja. Ceci, au nom de la circulation des biens et des personnes.

De son côté, Adam Soulé Zoumarou du numérique et de la digitalisation a répondu aux questions relatives à la lutte contre la cybercriminalité. De leur côté, les députés de la mouvance présidentielle ont salué les mesures en indiquant qu’aucun développement de ce secteur n’est possible si le gouvernement ne prend pas des mesures concrètes.

En conseillant ses collègues de l’opposition, l’honorable Lazare Sèhouéto leur a demandé d’aller au-delà de la politique et de penser à des propositions concrètes au profit des populations.

Il faut indiquer que l’expropriation des terres dans les localités de Xwlacodji et de Togbin a été reporté au 30 novembre 2023.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!