«On ne peut pas aller aux élections de 2026 avec le statu quo» : Yayi Boni au début de la rencontre avec Talon

0 3 336

📍 Le Président des Démocrates évoque la question des exilés et des prisonniers

La rencontre entre le Président Patrice Talon et la délégation du parti Les Démocrates conduite par l’ancien Chef d’État Boni Yayi se tient actuellement au Palais de la Marina. Elle a démarré vers 17h comme prévu et représente l’occasion pour les deux (02) parties de discuter autour de plusieurs sujets dont les élections générales de 2026.

En prenant la parole, le Président du parti Les Démocrates (LD) Boni Yayi a souligné l’importance de discuter autour de la question d’inclusion de tous les acteurs à ce processus. «Il faut qu’on vide cette question d’inclusivité. Ayons le courage d’y trouver une solution. Si ça marche, on dira que c’est vous ; si ça tourne mal, on dira encore que c’est vous.», a lancé Boni Yayi selon Bip radio.

Banniere carrée

Selon l’ancien président, à l’étape actuelle, le Bénin ne peut pas se garantir une élection paisible et transparente. Il est urgent de trouver des solutions efficaces, dira-t-il. «Il est difficile de parler de paix sans parler de nos compatriotes en prison. Ceux qui sont en exil aussi. Vidons cette question.»

Mieux, l’ancien président a estimé qu’« on ne peut pas aller aux élections de 2026 avec le statu quo. Il faut trouver des solutions, il faut trouver un consensus. »

Les discussions se poursuivent actuellement en présence du 1er vice-président du parti Éric HOUNDETE, du 2e vice-président du parti Léon Comlan AHOSSI et du président du groupe parlementaire “Les Démocrates” Nourénou ATCHADÉ. Nous y reviendrons.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!