Modernisation du réseau routier au Bénin : 2024, l’année du bonheur pour le Couffo, chapeau aux députés Adja

0 4 342

Mérite spécial pour les dignes femmes honorables Kpochan et Sèwadé

Le désenclavement total du département du Couffo par des ouvertures de voies modernes répondant aux standards actuels sort enfin d’un rêve longtemps caressé. Devant la commission budgétaire au parlement ce 29 novembre 2023, le ministre du Cadre de Vie et des Transports a annoncé la bonne nouvelle à résonance départementale.

Pour l’exercice budgétaire 2024, plusieurs voies du Couffo figurent dans le panier des voies à moderniser. Il s’agit d’une prévision du Programme d’actions du gouvernement 2021-2026. Depuis cette annonce, c’est l’effervescence totale dans les contrées du département du Couffo. Des centres-ville aux hameaux les plus reculés, la bonne nouvelle sème des étincelles de joie sur les visages. À l’unisson, les populations du Couffo qui évaluent avec pertinence la modernisation du réseau routier et le développement saluent les dignes filles et fils du département qui ont pesé lourd dans le choix heureux du gouvernement.

L’ouverture, le bitumage et autres travaux d’aménagement des voies étaient inscrits au menu des priorités pour les leaders politiques du Couffo. Soutiens de la mouvance, le patriarche Bruno Amoussou et ses jeunes frères et sœurs en politique n’ont eu de cesse de rappeler au Chef de l’État, Patrice Talon, l’urgence de prendre en compte le Couffo dans le vaste programme de modernisation du réseau routier.

Banniere carrée

Le député Gérard Gbenonchi, président de la commission des finances au parlement, l’ensemble de ses collègues députés des 11e et 12e circonscriptions électorales ont maintenu les actions de lobbying. Dans ce processus, comment ne pas reconnaître la touche féminine portée par les dignes femmes honorables députées Natacha Kpochan et Gisèle Sèwadé.

Très astucieuses, les deux femmes parlementaires ont entrepris de faire le tour des personnalités et autres membres du gouvernement dont par exemple le ministre d’État en charge des Finances, Romuald Wadagni. Partout, et avec le cœur d’une mère soucieuse du bonheur de tout un département, elles ont plaidé pour la réalisation d’infrastructures routières pour faciliter la circulation des personnes et des biens dans le Grand-Mono. On le sait, la femme est un symbole de saveur.

Elles sont dotées d’un pouvoir de persuasion inégalé. Natacha Kpochan et Gisèle Sèwadé ont apporté leur grain de sel spécial dans ce processus de plaidoyer aux côtés de leurs pairs parlementaires. À l’arrivée, c’est le Couffo qui gagne. Un mérite spécial pour les deux femmes députées qui, à l’instar de leurs collègues hommes, ont tenu à sortir leur département de provenance de l’enclavement.

Les décideurs, en l’occurrence, le gouvernement et son chef ont été sensibles aux appels des députés Adja qui font désormais la fierté de tout le département.

Brivaël Klokpê Sogbovi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!