Tribunal de première instance de Cotonou ce lundi. Dette de 100 millions, un ancien président d’institution joue sa liberté

0 2 279

De longues heures chaudes attendent ce jour un ancien président d’une institution constitutionnelle au tribunal de Cotonou. Après quelques jours de répit dans une affaire de dette, cette personnalité publique sera de retour devant les juges. L’homme aura encore en mémoire de la nuit d’hier à ce matin, l’exercice périlleux de l’interrogatoire auquel il a été soumis le lundi 12 février 2024 au Tribunal de première instance de Cotonou. Pour se retrouver devant le juge en position de personne poursuivie, cet ancien président d’institution constitutionnelle a été cité comme acteur majeur dans une affaire de dette s’élevant avec des dommages à plus de 100 millions de francs CFA.

Sur place le lundi 12 février dernier, l’envoyé spécial du Département enquête et Investigation (Dei) du groupe de presse Le Potentiel décrivait une ambiance lourde et pleine d’incertitudes dans la salle d’audience. L’habit de haute personnalité politique que porte l’accusé poursuivi a retenu les attentions. L’homme a occupé de hautes fonctions dont celle de président d’une institution constitutionnelle.

Professeur d’université, il reste un militant actif dans l’espace public et est connu des milieux politiques pour ses prises de position qui forgent l’opinion. Les rôles historiques qu’il a pu jouer à des moments-clés de l’histoire politique du Bénin sont assurément présents dans les mémoires. Par l’histoire, les Béninois auront certainement un clin d’œil à la glorieuse conférence nationale des forces vives en ce mois de février. C’est donc à raison que la comparution de cette haute personnalité publique devient un sujet d’intérêt, mais aussi d’inquiétude.

Banniere carrée

Pour les curieux, la question est toute simple. Pourquoi et comment cette haute personnalité s’est-elle retrouvée sur le banc des accusés dans une affaire de dette s’élevant à plus de 100 millions de francs CFA ? L’audience qui reprend ce jour au tribunal de Cotonou sera pleine de surprises et sera très suivie comme celle du 12 février. Peut-être bien qu’avec de nouveaux éléments à charge, cette haute personnalité joue sa liberté. Par ailleurs, la fille de cette haute personnalité publique et un ancien ministre sont aussi trempés dans ce dossier de dette qui date de plusieurs années déjà.

La fille de cet ancien président d’institution constitutionnelle est citée et a comparu à l’audience du 12 février. Par contre, l’autre personnalité ayant occupé plusieurs fonctions au sommet de l’État était absente à l’audience. Cette personnalité absente à l’audience du 12 février a été, entre autres, député, ministre et maire d’une commune.

Sera-t-elle présente ce jour à l’audience ? Sa présence avait été requise lors de la précédente audience. L’affaire de la dette aura des répercussions sur l’image de marque des hautes personnalités impliquées.

B. K. S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!