Accès des femmes à la terre dans le Couffo : À Lalo, Jeanne d’Arc Dayé restitue des savoirs acquis de Yilaa

0 1 787

Youth Initiative for Land in Africa (Yilaa) et ses partenaires maintiennent le cap dans promotion des droits des femmes. Dans le cadre du 8 mars 2024, l’organisation a déroulé une formation sur la gouvernance foncière au profit d’une cinquantaine de jeunes filles et femmes provenant d’une cinquantaine d’ONG à Cotonou.

Parmi les bénéficiaires de cette formation riche en enseignements, Jeanne d’Arc Dayé s’est distinguée par un suivi rigoureux. Gestionnaire des entreprises et comptable, la jeune femme leader avait un plan prédéfini avant d’entrer en formation. Il s’agit, à terme, de capitaliser les savoirs reçus de cette formation organisée par Yilaa, pour ensuite procéder à une restitution fidèle au profit de plusieurs jeunes filles et femmes du département du Couffo.

Cet engagement, Jeanne d’Arc Dayé l’a tenu ce dimanche 24 mars 2024 à l’occasion de la célébration en différé de la journée internationale des droits et devoirs de la femme organisée par le Collectif des femmes amazones de Lalo.

Banniere carrée

Devant des centaines de femmes regroupées, Jeanne d’Arc Dayé a animé une riche communication portant sur le thème « Investir dans l’autonomisation des femmes dans la gestion des terres, c’est investir dans un avenir durable ». Plus d’une trentaine de minutes ont permis à la femme leader Jeanne d’Arc Dayé de partager avec ses sœurs, les clés d’accès et de sécurisation des terres. La communication a permis de sensibiliser les femmes sur la procédure d’acquisition des terres, de succession et de donation et les pièces de régularisation.

De façon spécifique, la communicatrice a insisté sur le droit des femmes à hériter des terres au même titre que les hommes. Les femmes ont pris connaissance des démarches à suivre pour sécuriser leurs terres à travers l’obtention des titres fonciers, l’attestation de détention coutumière (ADC) ou encore l’attestation de recasement. La communication a laissé cours à des jeux de questions-réponses nourris et chargés en apports de connaissances.

Suffisamment aguerries, les femmes réunies sous le couvert du Collectif des femmes amazones n’ont pas manqué de saluer la pertinence de l’initiative, laquelle a été agrémentée par le député Jérémie Adomahou. Natif de Lalo, l’élu a saisi l’occasion pour renchérir la communication avec les nouvelles mesures foncières prises dans les instances au sommet de l’État.

À Lalo, la restitution des acquis de cette formation organisée par Yilaa a permis de faire encore un pas en avant dans la promotion des droits des femmes dans le domaine du foncier. Une belle initiative que Jeanne d’Arc Dayé devrait dupliquer pour l’enracinement des droits des femmes dans le département du Couffo.

Brivaël Klokpê Sogbovi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!