Cep, Bepc et Bac malgré la Covid-19: Talon sauve l’année scolaire

0 40

Le chef de l’État Patrice Talon avait promis sauver les années scolaire et académique. Alors que beaucoup d’autres hésitaient, le gouvernement béninois avait décidé la reprise des classes. Cette reprise aura permis aux apprenants du secondaire qui ne sont pas en classe d’examen de passer les derniers contrôles et de valider leur année. Quant aux apprenants en classe d’examen, ceux du CM2 ont pu passer le Cep. Les candidats au Bepc et au Bac ont également pu composer.

Des examens dans le respect des mesures anti Covid-19

Le gouvernement a su concilier le plan de sauvetage des années scolaire et académique et la santé des apprenants. Pour assurer la sécurité sanitaire à tous lors des compositions, le gouvernement a veillé pour que les dispositifs de lavage de mains soient mis à disposition. À cela s’ajoute la distribution des masques et gel hydroalcoolique dans toutes les salles de composition. Par ailleurs, la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre personnes a également été respectée.

Banniere carrée

Le Bénin fait exception

Réussir à sauver l’année scolaire et académique dans un contexte de crise sanitaire n’était pas gagné d’avance. Surtout quand on connaît les contraintes liées à l’organisation des examens de fin d’année, c’était un pari risqué. Mais, avec courage et méthode, le Bénin y est parvenu sous l’impulsion du Président de la République, Patrice Talon. Des pays n’ont pu anticiper pour identifier au plus tôt des solutions efficaces. À l’arrivée, ces États ont dû déclarer l’année blanche. D’autres encore ont carrément annulé les examens. Dans un cas comme dans l’autre, les apprenants en classes intermédiaires ou en classes d’examen ont perdu l’année et les investissements des parents sont partis en fumée. Le Bénin, lui, a fait exception et échappe à ce mauvais sort d’année blanche au profit des apprenants béninois et leurs parents. Mieux, passée l’étape de l’organisation des examens, le gouvernement vient d’innover en ce qui concerne la publication des résultats. Toujours pour éviter la propagation du Coronavirus, il vient de mettre en place la plateforme www.eresultats.bj destinée à rendre disponibles de façon digitale, les résultats de tous les examens ainsi organisés. Ce faisant, il va éviter les regroupements habituels de candidats se déplaçant par milliers dans les centres d’affichage pour consulter les listes. De leurs maisons, de n’importe où, sur les portables et autres écrans d’ordinateur, les candidats et leurs parents peuvent consulter les résultats. La digitalisation du procédé de publication des résultats ainsi décidée participe à la nouvelle administration intelligente. Avant les examens de fin d’année, le gouvernement béninois avait déjà permis une reprise des cours dans les universités du pays à travers la plateforme www.elearning.bj . Ces solutions innovantes ont permis d’une façon générale de sauver l’année scolaire et académique 2019-2020 malgré la crise sanitaire à Covid-19.

Eudoxie Aklanty

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!